CAN 2021 : Le rêve brisé pour les Ivoiriens

Publié le Modifié le
can-2021-le-reve-brise-pour-les-ivoiriens Ibrahim Sangaré et Ali Badra ( éléphants de Côte d'Ivoire)
Sport

Battus par l'Égypte ce mercredi 26 janvier 2022, la compétition s'arrête pour les éléphants de Côte d’Ivoire.   

Mine grise, les épaules relâchées, c'est la désillusion du côté des Ivoiriens et supporters de la Côte d’Ivoire. 

 une année footballistique sombre

En effet, les éléphants de Côte d’Ivoire viennent de perdre ce mercredi 26 janvier 2022, leur derby face aux pharaons d'Égypte aux tirs au but (4-5) en huitièmes de finale de la CAN 2021. Le rêve d’une troisième étoile vient de s’envoler.

La symphonie inachevée 

Ils sont entrés timidement dans cette compétition. Pour plusieurs spécialistes, la Côte d’Ivoire ne figurait pas parmi les favoris de cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Cameroun 2021).

Et pourtant, les éléphants sont parvenus à passer les barrages, contrairement à certaines équipes dites favorites.Premier match timide contre la Guinée Équatoriale (1-0), deuxième match assez mitigé contre la Sierra Leone (2-2) et très beau match contre l'Algérie (3-1) où les éléphants ont fait une démonstration de force. 

Cette belle performance fait renouer la confiance entre les plus sceptiques et la sélection nationale. Les supporters des éléphants s’accroissent.  Opposés aux pharaons d'Égypte en huitièmes de finale, les éléphants avaient également la victoire au bout des pieds : « c’était un match prenable ». Malheureusement, les éléphants qui ont gagné en possession de balle, n'ont pas pu trouver la faille du moins, concrétiser les opportunités qui s'offraient à elle. Le dernier geste, la plaie des éléphants. Essoufflés après 90 minutes de jeu plus 30 minutes de prolongation, les éléphants tombent aux tirs au but (4-5) avec "les armes à la main". 

Retour au bercail 

Fin de course pour nos pachydermes. Après cette défaite, il ne leur reste plus qu'à ranger leurs valises pour regagner Abidjan.  Avec eux, toute la délégation (autorités, journalistes, supporters) qui les accompagnait.  C'est sûrement l'heure de la fermeture du village CAN (le seul) selon le ministre des sports, ouvert à Douala. 

Du côté d'Abidjan, rien à quasiment changé (on s'y attendait plus ou moins), quoi que " l'on ne puisse s'habituer à la souffrance ".  L'espoir qui naissait progressivement est tombé à l'eau.  Les éléphants n'iront pas au mondial, ils n'iront pas plus loin à la CAN : « une année footballistique sombre ». La Côte d’Ivoire qui s'apprête à accueillir la 34e édition de la Coupe d'Afrique des Nations en 2023, doit pouvoir tirer les leçons nécessaires afin de redonner au football ivoirien, ses lettres de noblesse.









Vidéo