Sylvain Gbohouo porte de graves accusations contre le médecin de la FIF

Publié le
sylvain-gbohouo-porte-de-graves-accusations-contre-le-medecin-de-la-fif Sylvain Gbohouo, gardien des éléphants de Côte d'Ivoire
Sport

Suspendu depuis un contrôle antidopage fin 2021, Sylvain Gbohouo n’a pas disputé la dernière coupe d’Afrique des nations de Côte d’Ivoire au Cameroun avec les éléphants de Côte d’Ivoire et n’a plus de perspectives depuis.

Sylvain Gbohouo, l’ex-gardien titulaire de l’équipe fanion ivoirienne de football est revenu sur l’épisode malheureux de sa suspension par la fédération internationale de football association (FIFA).

De graves accusations

Privé de Can en janvier en raison de sa suspension pour dopage, Sylvain Gbohouo, 34 ans, a vidé son sac. Dans un long direct sur Instagram, le portier de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire a porté de graves accusations contre le médecin de la fédération ivoirienne de football qu’il tient responsable de ses malheurs.

Pour un simple comprimé que le médecin de ma sélection m'a prescrit, je suis seul et abandonné aujourd'hui..

« Pour un simple comprimé que le médecin de ma sélection m'a prescrit, je suis seul et abandonné aujourd'hui... Cela fait 3 mois que je n'ai pas de salaire de mon club ... Je suis tout seul et j'essaie de rentrer par-ci et par-là pour trouver une solution à ce problème dans lequel m'a mis le médecin de la sélection, Le mail de la FIFA est arrivé à Abidjan le 22 décembre », a fait savoir l’international ivoirien.

L’ex-gardien du tout puissant Mazembé, qui se dit également abandonné par le Comité de normalisation, reproche également au médecin de la fédération ivoirienne de football d’avoir mis sa carrière en danger.  « Ma fillette a remarqué que mes doigts tremblent seuls. Cela ne m'était jamais arrivé avant de prendre ce médicament du nom de vastarel. Cherchez vastarel sur Google, Le médecin de la Fédération qui m'a prescrit le médicament qui m'a mis dans les problèmes aujourd'hui, ne reconnaît pas qu'il m'a accompagné. J'ai demandé à la FIF de le renvoyer car il a mis ma vie et ma carrière en danger », a révélé Sylvain Gbohouo.

Élan de solidarité

Sur les réseaux de nombreuses voix se sont élevées pour apporter un soutien sans faille au gardien ivoirien de 34 ans.  « Avec cette méchanceté, cette sorcellerie pratiquée sur nos concitoyens. Comment pouvons-nous aller loin dans cette CAN. Vous ne pouvez pas détruire la carrière du pauvre Gbohouo et vouloir que Dieu vous aide à gagner », a réagi un internaute.  « C'est Méchant, la politique est arrivée dans le Sport maintenant méfions-nous, je souhaite que justice soit faite », ajoute un autre.

Dans cet élan de solidarité, des internautes recommandent à la fédération ivoirienne de football de se saisir de dossier afin de faire la lumière sur cette affaire et de situer les responsabilités. « Montre-nous simplement l'ordonnance qui est signée par le médecin en question avec son cachet dessus et vas dormir tranquillement. On va se charger de faire ta palabre. Envoie les preuves sur internet et reste tranquille », lit-on également dans les commentaires. D’autres par contre invitent l’ancien gardien du Séwé de San Pedro à éviter un engrenage avec les responsables de la fédération au risque de « t’emporter définitivement loin des stades car il te reste plus assez de temps de carrière ».