Côte d'Ivoire

Comité de normalisation : C’est fini, l’époux de Dao Gabala est venu la « récupérer » à la FIF

Publié le
comite-de-normalisation-c-est-fini-l-epoux-de-dao-gabala-est-venu-la-recuperer-a-la-fif Mme Mariam Dao Gabala lors de son intervention à la cérémonie de passation des charges
Sport

C’est en présence de son époux, Dao Mamadou, que Mme Mariam Dao Gabala a remis, ce mercredi 4 mai 2022, les clés de la Fédération ivoirienne de football (FIF), au nouveau locataire Idriss Diallo.

Nommée le jeudi 14 janvier 2021 à la tête du Comité de normalisation de la FIF et officiellement installée une semaine plus tard avec son équipe, Mme Mariam Dao Gabala, a remis, ce mercredi 4 mai 2022, les clés de la maison de verre au nouveau locataire, Yacine Idriss Diallo, lors de la cérémonie de passation de charges, dans le jardin de la fédération.

Mme Dao Gabala présente son époux Dao Mamadou

La désormais ancienne présidente du Comité de normalisation de la FIF était flanquée de son époux, Dao Mamadou, qu’elle a présenté lors de son intervention. « Je ne voudrais pas terminer sans remercier des personnes qui nous ont soutenus et qui nous ont permis d’arriver jusqu’au bout. Je dirais nos familles, nos époux, nos épouses et moi, particulièrement mon époux, M. Dao Mamadou qui est là », a-t-elle dit.

Et Mme Mariam Dao Gabala de révéler ce que son époux a dit en venant à la cérémonie. « M. Dao Mamadou qui a dit : ‘’Je viens récupérer mon épouse. C’est fini, je vais venir la récupérer », a-t-elle révélé sous les ovations.

Elle a laissé entendre que son passage à la tête du comité de normalisation de la FIF a « dérangé le calme familial ». « Je vous assure que ça n’a pas été facile. Ça dérangé tout notre calme familial aussi au niveau des enfants etc… », a-t-elle révélé.

« C’est bon qu’aujourd’hui on sache ce qu’ils ont fait et le sacrifice qu’ils ont fait aussi pour le foot »

Elle en a profité pour remercier les siens et les familles des autres membres du comité de normalisation. « Merci à toutes nos familles, à nos époux, à nos enfants qui nous ont accompagnés. Je dis que c’est un match qui se gagne en équipe. Et ils ont fait partie de cette équipe-là. C’est bon qu’aujourd’hui on sache ce qu’ils ont fait et le sacrifice qu’ils ont fait aussi pour le foot », a-t-elle souligné.

Tout en disant merci à tous, elle a émis le vœu de voir la fédération devenir une organisation forte. « Je fais le vœu de voir la FIF devenir une organisation forte qui va mener notre football au sommet. Elle en a les possibilités. Aujourd’hui, elle a un président, un comité exécutif. Il ne tient qu’aux acteurs de le faire. Vive le foot, mais surtout vive la Côte d’Ivoire qui gagne à travers le foot », a terminé la Sénatrice.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.