Elim. CAN 2023 / CIV - ZAM : Les Eléphants se sont régalés à Yamoussoukro

Publié le Modifié le
elim-can-2023-civ-zam-les-elephants-se-sont-regales-a-yamoussoukro
Sport

L'équipe de Côte d'Ivoire a inauguré le nouveau stade de Yamoussoukro par une victoire. Les Eléphants ont battu les Zambiens 3-1 lors de la première journée des Eliminatoires de la CAN 2023 dans le Groupe H.

Nouveau stade, nouveau dirigeant, nouveau sélectionneur, nouveau maillot... C'est dans ce contexte anecdotique que la Côte d'Ivoire a débuté les qualifications de la CAN 2023. Opposée à la Zambie, la Selefanto a signé un succès retentissent 3-1 face à l'équipe qui l'avait privée du trophée continentale en 2012. Les hommes de Jean-Louis Gasset prennent la tête du Groupe H après la victoire des Comores 2-0 contre le Lesotho.

Le film du match

Pour sa première sur le banc des Eléphants, Gasset a aligné un système 4-4-2. Au niveau des hommes, pas grand changement n'a été constaté par rapport au onze habituel. En l'absence de Franck Kessié, Jérémie Boga a été titularisé tandis que Christian Kouamé a épaulé Sébastien Haller en attaque.

Dès le début du match, les Eléphants ont fait pression sur des Zambiens qui ont résisté aux assauts. A la 35e minute, Max-Alain Gradel était tout proche d'ouvrir le score mais sa reprise sur un centre dévié de Ghislain Konan, a trouvé la transversale adverse. Dominatrice et agressive offensivement, la Côte d'Ivoire a finalement trouvé la solution en seconde période.

Un premier but en sélection pour Christian Kouamé

Zaha entré en jeu, a servi Max-Gradel à la suite d'un corner joué rapidement. Le joueur de Sivasspor a ensuite délivré une passe décisive en direction de Serge Aurier qui a trompé le portier zambien du pied droit. Dans la foulée, Gradel dans un soir, a fait don d'une nouvelle offrande sur corner, cette fois à destination de Christian Kouamé qui a doublé la mise de la tête. Le joueur d'Anderlecht qui sort d'une très belle saison avec le club belge a ainsi inscrit son premier but en sélection après 12 apparitions. Le portier ivoirien Badra Ali Sangaré sollicité plutôt, a effectué deux parades contribuant à sa façon au triomphe des siens. En fin de match, Christian Kouamé et Max Gradel ont cédé la place à Konaté Karim et à Paul Adgar Akouokou.

L'attaquant de l'Asec a frappé dans la foulée et a vu son ballon être détourné par le rempart adverse. En toute fin de match, la Selefanto a corsé l'addition à la conclusion d'un centre magnifique de Jean-Evrard Kouassi qui a remplacé Sébastien Haller. La Zambie a finalement réduit le score dans les dernières secondes suite à une perte de balle qui a profité à Patson Daka. Prendre des buts de dernière minute reste un phénomène qui perdure.

N'eut été cette fausse note, la Selefanto n'a rien lâché au fil des minutes. La constance dans la capacité à jouer de l'avant a fini par payer. Pour la première de Gasset, la Côte d'Ivoire a régalé et a livré une prestation satisfaisante qu'il faudra reproduire tout en corrigeant les erreurs, notamment la gestion des fins de match.