Tournoi tchin-tchin : Morrison sévèrement mis en garde par la Fimada

Publié le Modifié le
tournoi-tchin-tchin-morrison-severement-mis-en-garde-par-la-fimada
Sport

Le président de la Fédération ivoirienne de Maracana, le commissaire Bleu Charlemagne, a réagi à l'organisation du tournoi de maracana par Jonathan Morrison, dénommé "Tchin-tchin".

Jonathan Morrison, entrepreneur ivoirien passionné de football, a annoncé le lancement d’un tournoi national de maracana dont il est l’initiateur. Le jeune homme a même procédé ce lundi 13 juin à la conférence de presse marquant le coup d’envoi de son projet. Il a aussi révélé que le tournoi se déroulera du 13 août au 13 septembre et opposera 24 équipes réparties en 6 groupes de 4. Alors que la presse fait écho de cette activité qui s’annonce grandiose, la fédération ivoirienne de maracana a réagi via un communiqué. Le président de l’institution Bleu Charlemagne, par ailleurs président de la fédération internationale de la discipline, ne se reconnaît pas dans l’organisation du tchin-tchin.

Le communiqué de la Fimada

« La presse nationale ivoirienne fait écho depuis un certain temps de l’organisation par un certain « comité africain de Maracana », d’un tournoi national « professionnel » de Maracana dénommé CAM TCHIN TCHIN 2022. Cette structure prétendument dirigée par un certain Jonathan Morrison invite les entreprises et les équipes de la place à se joindre à leur projet», introduit le communiqué.

« Devant cette forfaiture évidente, Monsieur BLEU Charlemagne, président de la FIMAA(Fédération Internationale de Maracana Association) et président de la section ivoirienne de cette institution internationale, à savoir la Fédération Ivoirienne de Maracana et Disciplines Associées (FIMADA) et ses comités directeurs informent les communautés nationale et internationale de ce qu’aucune des deux institutions qu’il dirige n’est ni de près ni de loin impliquée dans l’initiative et l’organisation de cet événement sportif dont les auteurs sont totalement inconnus de nos fichiers », poursuit la note dont linfodrome a eu copie.

La FIMADA tient ainsi à «rappeler» qu’elle est « au plan local, la seule structure détentrice d’une délégation de pouvoir de l’Etat de Côte d’Ivoire pour l’organisation d’évènements de Maracana de grande envergure».

"le président décline toutes responsabilités liées audit évènement et invite les entreprises et les clubs affiliés ou non à faire preuve de prudence et à ne pas s’engager dans cette aventure"

« Au plan international, la FIMAA créée le 05 Aout 2015 à Lomé et dont le siège est à Abidjan dans le cadre de l’exécution d’un accord d’établissement avec la République de Côte d’Ivoire est la seule habilitée à parler et agir au nom du maracana (par ailleurs une marque de service déposée). Au demeurant, tout en se réservant le droit d’engager, le cas échéant les poursuites y relatives, le président décline toutes responsabilités liées audit évènement et invite les entreprises et les clubs affiliés ou non à faire preuve de prudence et à ne pas s’engager dans cette aventure », a conclu le communiqué.