Football / Suspension de Sylvain Gbohouo : Danho Paulin dénonce une "négligence" des médecins

Publié le
football-suspension-de-sylvain-gbohouo-danho-paulin-denonce-une-negligence-des-medecins
Sport

Le ministre ivoirien des sports Danho Paulin, a réagi à la suspension du footballeur international Sylvain Gbohouo pour dopage.

Contrôlé positif à un test anti-dopage, Sylvain Gbohouo a écopé de 18 mois de suspension par la Fédération internationale de football association (FIFA). Le gardien de but des Eléphants se retrouve ainsi sans club. Une situation qui attriste le joueur très remonté contre les médecins qu'il accuse "d'être à l'origine" de ce problème.

"J’ai fait confiance aux médecins de la sélection qui n’ont visiblement pas fait leur boulot"

En effet, Gbohouo a été contrôlé positif à la trimetazidine, une substance interdite. Pourtant, c'est un médicament contenant ce produit qui lui a été prescrit après une consultation ophtalmologique faite à  la demande de l'ancien sélectionneur Patrice Beaumelle.

« J’ai fait confiance aux médecins de la sélection qui n’ont visiblement pas fait leur boulot. Ils auraient dû contrôler ce qu’ils m’ont prescrit à l’hôpital (un ophtalmologiste lui a demandé de prendre du Vastarel, ndlr). Ils devaient savoir si cela était bon ou pas en cas de contrôle antidopage »

La réaction de Danho Paulin

Interrogé sur le sujet, le ministre des Sports Danho Paulin Claude, est sorti de sa réserve : "C’est un sort qui est triste mais ce sont des choses qui arrivent (...) En Côte d’Ivoire, nous n'avons pratiquement pas connu de cas de dopage. Dans le cas de Gbohouo, c’était beaucoup plus de la négligence. Il aurait fallu un bon coaching de ces médecins qui l’ont encadré mais malheureusement il est obligé de payer la sentence", a-t-il déclaré sur Life TV.

"Il est dans une situation délicate et doit bénéficier de l’accompagnement de l’Etat"

Le maire d'Attécoubé a même déclaré que l'Etat de Côte d'Ivoire est disposé à venir en aide au champion d'Afrique de 2015 : "Au Cameroun, il (Gbohouo) devait quitter le groupe et rentrer mais j’ai souhaité qu’il reste pour une question psychologique. Pour que sa présence pour que ça crée une dynamique de groupe (...) La loi sur le sport nous oblige à nous occuper des sportifs de haut niveau. Il est dans une situation délicate et doit bénéficier de l’accompagnement de l’Etat. Ce que nous pouvons faire c’est de lui permettre de se réinsérer dans la vie professionnelle par la formation mais s’il veut continuer à jouer, c’est autre chose. Il faut qu’il puisse trouver un nouveau club", a conclu Danho Paulin.