Abidjan

Depuis Port Bouet, Jérémie Njitap (FIFpro) charge l’AFI : « On a besoin de représentant digne »

Publié le Modifié le
depuis-port-bouet-jeremie-njitap-fifpro-charge-l-afi-on-a-besoin-de-representant-digne Le président de la FIFpro, Jérémie Njitap, lors de son intervention au Centre Pilote de Port Bouet
Sport

Pour le président de la FIFpro Afrique, Jérémie Njitap, la Côte d’Ivoire a besoin de représentant digne de l’AFI. Il a fait cette sortie, ce mercredi 5 octobre 2022, au Centre Pilote de Port Bouet.

Le président de la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFpro Afrique), Jérémie Njitap, était, ce mercredi 5 octobre 2022, en compagnie de Didier Drogba, au Centre Pilote de Port Bouet où l’ex-capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire sensibilisait les jeunes des centres de formation de la commune, dans le cadre de la "Campagne contre les risques d'une émigration mal préparée".

Jérémie Njitap dit pourquoi l’AFI a brillé par son absence

Après les différents messages de sensibilisation adressés aux tout-petits, à leurs encadreurs et leurs parents, Didier Drogbo et Jérémie Njitap se sont soumis aux questions des journalistes. S’adressant au président de la FIFpro, un confrère a demandé pourquoi l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI) a brillé par son absence à cette cérémonie.

La réponse de Jérémie Njitap a été claire. « Question très pertinente », a-t-il répondu, avant de poursuivre : « Vous avez constaté que l’AFI n’est pas présente. Vous savez que la FIFpro qui est l’instance faitière mondiale a des directives vis-à-vis de ces associations ou des syndicats membres ».

Pour Jérémie Njitap, « Ces directives doivent être respectées, notamment les statuts ». « Alors, toute association ou syndicat qui ne respecte pas ces statuts, ne devraient pas faire partie de la FIFpro. Mais comme vous l’avez constaté et noté, l’AFI n’est pas là. Il y a un contentieux et je pense que si je peux me permettre. Bientôt ou cela a déjà été fait, il y aura une prononciation (décision : ndlr) vis-à-vis de cette situation », a-t-il averti.

« Il y aura une décision concernant l’AFI »

Toujours sur l’absence de l’AFI, le Camerounais a rappelé que « L’AFI a été suspendue ». « C’est pour ça qu’elle n’est pas là. Mais d’ici…je ne sais pas si c’est déjà sorti ou pas. Il y aura une décision concernant l’AFI. Elle est encore suspendue. On attend l’instance faitière qui va prendre ses responsabilités », a prévenu le président de la FIFpro Afrique.

Pour Jérémie Njitap, la Côte d’Ivoire qui est une grande nation de football a besoin de « représentant digne ». « Mais sachez que je suis africain, la Côte d’Ivoire est une très grande nation de football. On a besoin de représentant digne qui respecte ou qui remplit toutes les conditions ou les directives de la FIFpro. Sachez qu’à la FIFpro, ce n’est pas le nombre, c’est la qualité. Parce que nous savons que le footballeur, c’est la matière première. Et c’est de celui-là qu’on prend soin ».

Pour rappel, la FIFpro, syndicats des joueurs professionnels s’est désolidarisé du parrainage accordé par l’AFI à Yacine Idriss Diallo, alors candidat à la présidence de la FIF. Par la suite, elle a suspendu, le jeudi 23 juillet 2020, l’Association des footballeurs ivoiriens dirigée par Cyrille Domoraud, avec effet immédiat.

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.