People : lancement officiel des activités de la fondation Franck Kessié

Publié le Modifié le
people-lancement-officiel-des-activites-de-la-fondation-franck-kessie
Sport

Encore une fondation qui ouvrira ses bras en guise de solidarité pour les personnes défavorisées.

Ce dimanche 20 novembre 2022, le footballeur international ivoirien Franck Kessié qui fait carrière actuellement au FC Barcelone (Espagne) a déclaré ouvertes lors d’une cérémonie solennelle, les activités de sa fondation humanitaire. C’était en présence d'enfants d’association, de journalistes et de centres de formation de football que s’est déroulée l’événement. La fondation a pour but d’agir dans le cadre de l’éducation et de la santé.

L'annonce officielle de Kessié

Le joueur ému s’est prononcé en ces mots : « je suis très heureux et fier d’inaugurer ma fondation, une organisation à but non lucratif engagée pour l’éducation, la santé et la solidarité dans mon pays. Merci à toutes les personnes qui ont permis à ce projet de voir le jour ».

"L’éducation et la santé, les perspectives"

Pour ce qui est de l’éducation, la fondation se donne pour but de contribuer à la rénovation de 5000 écoles. Cette action a déjà pris effet dans le village natal de Kessié (Zebizekou à Gagnoa) avec deux écoles primaires. Pour ce qui est de la santé, l’ONG veut prendre en charge totalement sinon une grande partie des frais médicaux des personnes qui n’ont pas les moyens de se soigner.

Avant Kessié, de nombreux footballeurs ivoiriens ont fondé des organisations caritatives notamment Didier Drogba avec sa fondation qui œuvre pour l’éducation de l’enfant et l’amélioration des conditions de vie depuis 2007 et les frères Kalou (Bonaventure et Salomon) qui ont équipé de nombreux hôpitaux par des ambulances et des appareils médicaux. Un élan de solidarité adopté par plusieurs autres joueurs ivoiriens et partout dans le monde.

La fondation Franck Kessié a également prévu un plan d’action pour la jeunesse le 23 décembre 2022 : former 100 jeunes pour le permis de conduire et 100 jeunes filles pour avoir une expertise en esthétique (make up) afin d’être plus autonome.

L’athlète a certainement dû réaliser que la jeunesse occupe la majeure partie de la population Ivoirienne, leur donner de la compétence c’est accroître les chances de voir une Côte d’Ivoire plus prospère.

Dolorès Touali (Stg)