Marcory : Une Fondation lance la deuxième édition de son tournoi de maracana

Publié le
marcory-une-fondation-lance-la-deuxieme-edition-de-son-tournoi-de-maracana
Sport

La Fondation Droh a procédé au lancement de la deuxième édition de son tournoi de maracana le vendredi 2 décembre 2022, au Foyer des jeunes de Marcory.

Du 3 au 29 décembre 2022 se jouera la deuxième édition du tournoi de maracana organisée par la Fondation Droh.

1,5 millions en jeu

L’annonce a été faite par le président de cette organisation à but non lucratif, Droh Diomandé, lors d’une conférence de presse. Ce sera une compétition qui mettra aux prises 16 équipes par élimination directe. Les équipes composées de 5 joueurs plus un careaumètre s’affronteront sur un terrain situé non loin de l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs) pour tenter d’empocher la rondolette somme d’un million (1.000.000) de francs Cfa.

Ce tournoi est celui des rétrouvailles, du respect de l’autre.

Le finaliste malheureux gagnera 500.000 francs Cfa. En sus, un trophée récompensera l’équipe qui se sera distinguée par son Fair-play. « Nous mettons un point d’honneur au fair-play. Il s’agit d’une fête. Ce tournoi est celui des rétrouvailles, du respect de l’autre. C’est pourquoi nous n’accepterons pas d’acte de violence sous toutes ses formes. Il appartiendra aux président des équipes de savoir tenir leur joueurs et leurs fans », a insisté M. Droh. 

Par ailleurs, les responsables de cette fondation ont exhorté les différentes équipes à participer à un élan de solidarité initié en faveur des familles démunies de cette commune. Chaque équipe devrait contribuer en offrant un sac de riz de 25 kg. 

Notons que ce tournoi a pour thème : « Non à l’immigration clandestine ». Une occasion pour M. Droh de sensibiliser sur les dangers de cette immigration. C’est un véritable plaidoyer que le président de cette fondation a fait à l’endroit de ses concitoyens. Une expérience périlleuse qu’il déconseille vivement aux jeunes surtout (les plus nombreux) de tenter.

Pour lui, les clichés et autres idées véhiculés tendant à faire croire que l’Europe est un eldorado est un gros leurre. Un piège quasi sans issu dans lequel s’engouffrent des milliers de jeunes africains. Affronter le désert, la dangereuse traversée de la Méditerranée et autres périls pour un hypothétique avenir n’en vaut pas la peine.