Côte d'Ivoire / PND 2021-2025 : Un document de rupture pour l'atteinte d'un objectif ambitieux

Publié le Modifié le
cote-d-ivoire-pnd-2021-2025-un-document-de-rupture-pour-l-atteinte-d-un-objectif-ambitieux La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba. (Ph: DR)
Sujet du jour

Le Plan national de développement (PND 2021-2025) est un document de rupture. Une rupture avec le passé en terme de volume d'investissement pour l'atteinte d'un objectif ambitieux, celui de faire rentrer la Côte d'Ivoire dans le giron des pays émergents.

La Côte d'Ivoire s'était fixée l'objectif d'atteindre l'émergence à l'horizon 2020. Aussi dès 2012, elle s'est dotée de 2 Plans nationaux de développement (PND 2012-2015 et 2016-2020). L'exécution de ces différents plans ont permis à l'économie ivoirienne d'atteindre des taux de croissance enviés. Selon des chiffres publiés sur le site du ministère du Plan et du Développement, la Côte d'Ivoire a atteint un niveau de croissance d'environ 9 % sur les 4 dernières années après 2011, avec la création de 2 millions d'emplois sur la même période.

Le PND 2016-2020, avec un niveau d'investissement porté à 30 000 milliards Fcfa, devrait permettre de consolider les résultats atteints dans le cadre de la mise en œuvre du PND 2012-2015, mais surtout de s'attaquer aux défis restants. Malheureusement, la crise de la pandémie de Covid-19 a contrarié les résultats. N'empêche, soulignait le 21 mai 2021, la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, malgré la pandémie à Covid-19 et les mesures barrières, «l’économie ivoirienne a fait montre d’une capacité de résilience avec un taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) réel estimé à 2% en 2020 contre 6,2% en 2019». Au total, a informé la ministre Nialé Kaba, la mise en œuvre réussie du PND 2012-2015 et du PND 2016-2020, a permis à la Côte d'Ivoire de retrouver la paix et de réaliser un taux de croissance moyen de 8% sur la période 2012-2019.

Tout cela fonde à dire que la Côte d'Ivoire a fait beaucoup de chemin depuis 2011. Le potentiel existant désormais, il est possible d'aller plus loin. L'ambition affichée à travers le PND 2021-2025 d'un niveau d'investissement de 59 000 milliards Fcfa est donc de faire en sorte que « en 2025, la Côte d'Ivoire rentre dans le giron des pays émergents », espère la ministre Nialé Kaba.

Le PND de la Côte d'Ivoire, faut-il le rappeler, est passé de 10 000 milliards Fcfa (2012-2015), à 30 000 milliards Fcfa (2016-2020) et aujourd'hui, il est envisagé de passer l'investissement à 59 000 milliards Fcfa (2021-2025), soit environ le double du PND précédent.


Ce document qui retrace la stratégie de développement de la Côte d'Ivoire sur les 5 années à venir est structuré autour des six piliers. À savoir, l'accélération de la transformation structurelle de l'économie par l'industrialisation et le développement de grappes ; le développement du capital humain et la promotion de l'emploi ; le développement du secteur privé et de l'investissement ; le renforcement de l'inclusion, de la solidarité nationale et de l'action sociale ; le développement régional équilibré, la préservation de l'environnement et la lutte contre le changement climatique et le renforcement de la gouvernance, la modernisation de l'État et la transformation culturelle.

Irène BATH