Dépravation : Dubaï porta potty, le visage hideux de la " gloire" des influenceuses bling-bling du net

Publié le Modifié le
depravation-dubai-porta-potty-le-visage-hideux-de-la-gloire-des-influenceuses-bling-bling-du-net image d'Illustration
Sujet du jour

Une nouvelle forme de dépravation a éclaboussé sur les réseaux sociaux : le Dubai Porta portty.  

 " Champagne life", Caviars, accessoires de luxe, grosse cylindrée, Cigare, champagne, liasse de billets craquants, hôtels 5 étoiles, sur la toile, elles font rêver.  On en sait très peu sur l'origine de " leur richesse", du moins on sait que leurs revenus ne leur permettent pas de s'offrir ce niveau de vie. Alors, comment font-elles pour se permettre ce train de vie ? 

Si la part de responsabilité de l’État est indéniable dans ce désastre et cette perdition morale, beaucoup de parents en sont cependant les principaux artisans.

La question taraude les esprits, mais bon, « c'est leur vie privée donc on ne s'en mêle pas ». On se contente juste de liker la photo où partager le direct. Les plus envieux sont servis à souhait et tentent par tous les moyens de vivre cette vie qu'ils voient sur les réseaux sociaux sans se soucier parfois de la contrepartie. Et pourtant ? Bienvenue dans l'univers des influenceuses du net, ou la gloire et l'insouciance règnent dans un palais doré.

Dubaï porta potty 

Dubaï porta potty vous en avez sûrement entendu parler. Depuis quelques jours une histoire assez dégoûtante montrant la face cachée de la vie luxueuse de certaines influenceuces africaines et même françaises fait couler la salive et de l'encre sur les réseaux sociaux. Les faits ne sont pas forcément avérés, mais nous essayons de vous expliquer cette nouvelle forme de dépravation selon des témoignages et vidéos qui circulent sur le net.  

C’est quoi le DUBAÏ PORTA POTTY ? 

Pour l’heure il n’y a aucune preuve que cela se produise à Dubaï ; il s’agit simplement d’une rumeur qui s’est répandue sur Internet en avril dernier comme une traînée de poudre. 

Selon des informations, des influenceurs et d’autres jeunes femmes auraient l’habitude de servir de toilette à des riches hommes à Dubaï. C’est assez dégoûtant, mais le concept est que ces femmes laissent des hommes excréter dans leurs bouches en échange d’argent de sacs à main, de chaussures et d’autres biens matériels de luxe. 

Certaines vont jusqu’à avoir des rapports sexuels avec des enfants mineurs ou avec les animaux de compagnie de ces riches hommes d’affaires. Des témoignages anonymes de certaines jeunes femmes ayant eu recours à ce genre de pratiques circulent sur les réseaux sociaux.

Quelques réactions d’internautes

Sur la toile, les internautes réagissent face à ce nouveau phénomène qui en fait n’est pas aussi nouveau que cela. « Tu ne peux pas travailler dans la légalité et dépenser comme ça. Ce n’est pas possible, que ces influenceuses et influenceurs publient leurs comptes et on verra combien rapporte leur activité.

Nos États Africain souffrent d’une gouvernance tantôt nonchalante, tantôt inadaptée. L’absence de perspectives professionnelles peut-elle à elle seule justifier la dépravation et la débauche au nom du succès social ?

Je crois que le choix de la facilité est un leurre et le cyanure social. Si la part de responsabilité de l’État est indéniable dans ce désastre et cette perdition morale, beaucoup de parents en sont cependant les principaux artisans. Certains parents ont peu à peu transformé volontairement ou involontairement leurs progénitures en monstres froids prêts à tout pour le gain ».

Il faut noter que plusieurs influenceuses ivoiriennes très habituées de cette ville sont indexés dans cette histoire de Dubaï porta potty. À tort ou à raison, on ne le saura peut-être jamais toutefois, il est important d'en parler afin de réveiller cette jeunesse endormie par des doctrines de gains faciles.