Microdrome

Les aveux de Tia Kone... Qu'en pensent les ivoiriens ?

Publié le Source : Linfodrome
Linfodrome.ci Linfodrome.ci Linfodrome.ci

En 2000, dans le cadre des élections présidentielles, Tia Koné qui fut le président de la Cour Suprême a pris un arrêt qui disqualifiait des candidats à la course au pouvoir d'État, dont le Président Alassane, pour "nationalité douteuse" sur la base de l'article 35 de la Constitution. Depuis le week-end dernier, soit douze après, celui-ci est revenu sur sa décision, a jugé "inique" l'article 35 et a demandé pardon au Président Ouattara et à sa famille pour tous les désagréments que son acte leur a causé. Dans ce micro-trottoir, les Ivoiriens réagissent au comportement de l'homme de droit.