Reprise du dialogue avec le gouvernement : Affi N'Guessan « Voici nos conditions »


02/04/2014
Pour Affi N'Guessan, « il n'y a pas de dialogue politique ». (Photo d'archives)
Pascal Affi N'Guessan donne les conditions pour que son parti reprenne le dialogue avec le gouvernement. Le président du Front populaire ivoirien (Fpi) a été interrogé, mardi 1er avril 2014, par Onuci-Fm.

Pascal Affi N'Guessan : La situation est au point-mort. Il n'y a pas de dialogue politique. La réconciliation nationale est en panne. Et, c'est pour cette raison que nous avons pris acte de cette rupture et que nous sommes dans la dynamique de la rupture avec le gouvernement.

Concernant le dialogue, si le gouvernement vous appelle à la table de dialogue, quelle va être votre décision ?

Pascal Affi N'Guessan : Notre décision sera conditionnée par la réalisation des premiers accords, des premières convergences. Parce qu'après plus d'un an de dialogue, il y a quand même des points sur lesquels, nous avons pensé qu'il y avait des convergences sur lesquelles, le gouvernement devrait prendre des actes. Il s'agit par exemple de la libération des prisonniers politiques, du dégel des comptes, de la libération des domiciles, du retour des exilés. Et de toutes les garanties qu'il faut pour que nos camarades puissent rentrer de façon sécurisée. Il faut donc que ces points de convergences fassent l'objet d'abord d'actes concrets. Parce que je ne vois pas en quoi une énième réunion serait utile si déjà, on n'est pas capable d'appliquer et de donner des signaux à l'opposition et à l'opinion nationale, (si) on n'est véritablement désireux de travailler à la décrispation de l'environnement socio-politique. Donc, il faut des actes. C'est aujourd'hui, ce que nous attendons.

Propos recueillis par SYLLA Arouna

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

SYLLA Arouna

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2