Politique nationale

Gnadou Dano Zady: « La CEI actuelle est plus confligène que la précédente »


17/07/2014
Gnadou Dano Zady, président du Parti Ivoirien du Peuple (PIP) appelle à la création d'une autre structure électorale. Ph d'archives
Après Kouadio Konan Bertin (KKB), député du Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) qui a rué dans les brancards la Commission Électorale indépendante (CEI) et son président Youssouf Bakayoko, une autre leader politique récuse également la Commission.

« Il faut une CEI neutre actuellement », c'est la position de Gnadou Dano Zady, président du Parti Ivoirien du Peuple (PIP). Commentant notre revue de presse du 15 juillet 2014, intitulé ''Hollande met Abidjan en branle, Affi contre tous'', le leader politique ivoirien s'est appesanti sur la question de la nouvelle Commission Électorale Indépendante dont la mouture fait jaser. Il indiqué que « la CEI actuelle est plus confligène que la précédente ».

Par conséquent, il a appelé à son remplacement par une autre structure qui pourra organiser des élections paisibles. Gnadou Dano Zady a estimé que « le mal ivoirien, c'est de tout temps, l'élection présidentielle. Un Haut-commissariat aux élections, appelons-le comme il conviendra, doit prendre forme, investi d’utiles pouvoirs, composé d’incorruptibles Ivoiriens, non parties prenantes au conflit ». La mission qu'il voudrait assigner à cet organe électoral sera de « ramener la véritable paix, l’équité, la probité, la liberté, la justice et la démocratie en Côte d’Ivoire ».

Il croit que l'arrivée de François Hollande en visite d'État en Côte d'Ivoire peut aider à cela. Le président du PIP a donc appelé ses compatriotes à réserver un bon accueil au chef d'État français. « Les Ivoiriens doivent dans l'espérance à la paix accueillir le président français et l'aider à aider la Côte d'Ivoire, leur cher pays », a-t-il invité. A l'en croire, François Hollande est l'homme indiqué pour aider au retour définitif de la paix dans ce pays. « C'est un président normal en France qui nous apporte la normalité, un homme de paix qui nous apporte une indispensable paix.

Mais qui sait parfaitement qu'on ne peut pas faire le bonheur d'un peuple sans lui. Alors, communiquons à cet infatigable apôtre de la paix, notre aspiration, notre adhésion à une véritable paix en côte d'Ivoire qu'il faut reconnaître, définir et sanctuariser », a affirmé Gnadou Dnao Zady. Il a souhaité « Akwaba au Président Hollande ! Que sa visite normalise vraiment notre pays, le réconcilie d'abord avec lui-même, ensuite avec la France, son beau pays. »

César DJEDJE MEL

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2