Après Banny, KKB…/ Essy Amara annoncé chez Gbagbo


03/04/2015
De nombreux visiteurs, dont des candidats à la présidentielle ivoirienne, se bousculent chez Laurent Gbagbo. Qui a dit que l'ancien chef de l'Etat ne pesait plus politiquement ? Incarcéré au Penitentiaire Inrichtingen Haaglanden de La Haye depuis 2011, Laurent Gbagbo vient de recevoir deux des principaux ténors du Pdci-Rda.

Il s'agissait de la seconde visite du député de Port-Bouët en moins de six mois. Le lendemain, l'ancien président a longuement devisé avec Charles Konan Banny. En séjour prolongé en Europe depuisdébut mars, l'ex-Premier ministre et ancien gouverneur de la Bceao avait tenté de faire le déplacement, il y a deux ans, avant d'y renoncer en raison d’un veto d'Alassane Ouattara.

Au lendemain de la visite de ces deux candidats à la présidentielle d'octobre,Laurent Gbagbo a pu discuter, le 25 mars,avec Amath Dansokho, ministre d’Etat à la présidence sénégalaise. Après avoir effectué un vol Paris-Amsterdam sur la compagnie Air France, ce dernier s'est rendu jusqu'à La Haye dans un véhicule officiel de l'Ambassade du Sénégal auxPays-Bas.

Amath Dansokho a obtenu le feu vert du président Macky Sall pour cette visite. Il était accompagné de l’universitaire et juriste franco-sénégalais,Albert Bourgi. L’entretien à trois s’est déroulé, pour la circonstance, dans une salle de la maison d'arrêt.

Dans son agenda chargé, l'ancien président a prévu de recevoir, courant avril,l’ex-ministre des Affaires étrangères Essy Amara, autre dissident du Pdci-Rda qui brigue le même scrutin d'octobre. Une entrevue avec Pascal Affi N'Guessan est également envisagée. Toutefois, le célèbre détenu a posé ses conditions :

son ancien premier ministre devra nécessairement faire le voyage avec Abou Drahamane Sangaré et Hubert Oulaye,deux de ses frères ennemis au sein du Front populaire ivoirien (FPI).

Depuis plusieurs mois, ces deux proches parmi les proches de Laurent Gbagbo contestent l’autorité de Pascal Affi N'Guessan pour la direction du parti. Toutefois, cette visitesemble plus qu’improbable, Abou Drahamane Sangaré étant toujours sous le coup d’une mesure d’interdiction de sortie duterritoire ivoirien.

Source : La Lettre du continent (du 1er avril 2015)

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome