Composition de la CEI : L’Apdh plaide en faveur de la société civile


15/06/2017
Composition de la CEI : L’Apdh plaide en faveur de la société civile

Lors d’une conférence de presse organisée le mardi 13 juin 2017 à son siège d’Adjamé, Actions pour la protection des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire (Apdh-Ci) a souhaité voir la Commission électorale indépendante (Cei) constituée de personnes issues de la société civile.

A en croire Abraham Dénis Yaurobat, président de cette Ong, cette solution pourrait permettre à la Côte d’Ivoire d’éviter les crises liées aux élections. « L’Apdh préconise que les membres de la Cei soient prioritairement issus de la société civile. Cette option comporte l'avantage de pousser jusqu'au bout l'exigence d'indépendance et d’impartialité des membres de la Cei, de l'ériger au rang de principe statutaire ou déontologique », a fait savoir le conférencier.

Entouré de ses principaux collaborateurs, le premier responsable de l’Apdh a également rappelé que conformément à un arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme, l’Etat ivoirien doit procéder à une réforme de l’institution actuellement présidée par Youssouf Bakayoko. En outre, Abraham Yaurobat a fait savoir que son organisation entend mener des actions « pour avoir une Cei débarrassée de tout esprit partisan ».

Abraham KOUASSI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome