Ministère de l'Intérieur : On efface les traces d'Hamed Bakayoko


15/01/2018
Ministère de l'Intérieur : On efface les traces d'Hamed Bakayoko

L'ère Hamed Bakayoko semble bien finie au ministère de l'Intérieur et de la Sécurité. Son successeur à la tête de ce département ministériel a, en effet, entrepris d'effacer les traces de l'ex-ministre de l'Intérieur en déplaçant quelque peu "les meubles".

Selon La Lettre du Continent, qui rapporte l'information dans sa dernière édition, le ministre Sidiki Diakité a décidé de s'affranchir d'Hamed Bakayoko, qui passe pour être son parrain. Il a ainsi vidé le ministère des hommes de l'ex-occupant, qui lui avaient été laissé en héritage. Des officiers connus pour être des proches du "golden boy" ont été écartés au profit des hommes du nouveau locataire du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité.

Toujours selon la même source, le préfet Sidiki Diabaté, longtemps présenté comme un poulain d'Hamed Bakayoko, pourrait débarquer l'actuel patron de la Dirtection de la surveillance du territoire( Dst), le commissaire Inza Diomandé. Celui-ci, rapporte le confrère, est jugé "trop laxiste envers plusieurs pertsonnalités pro-Gbagbo". Last but no least, le ministre de l'Intérieur n'écarterait pas, non plus, l'idée de se séparer d'autres conseillers "oubliés" par son prédécesseur au ministère de l'Intéieur. On cite notamment Claude Sahi et Abou Diarra. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le préfet Sidiki Diakité est en train de faire le ménage dans ce ministère, secoué, depuis quelque temps, par des mouvements d'humeur du personnel.

 

Assane NIADA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Assane Niada

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome