RHDP/ Kakou Guikahué (PDCI): « Il y a bel et bien eu promesse d’alternance entre Bédié et Ouattara »


11/03/2018
RHDP/ Kakou Guikahué (PDCI): « Il y a bel et bien eu promesse d’alternance entre Bédié et Ouattara »
DR

Le secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Maurice Kakou Guikahué, a livré plusieurs secrets, samedi 10 mars 2018 à Yamoussoukro à l’occasion de la journée d’hommage rendue par son parti à Henri Konan Bédié.

Le temps était propice ce samedi à la Place Jean-Paul II de Yamoussoukro pour se dire certaines vérités jusque là tenues secrètes. Prenant la parole en tant que secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kakou Guikahué n’a pas mâché les mots devant les militants de son parti, venus massivement rendre hommage au Président Henri Konan Bédié. Pour mettre fin au débat sur la promesse qu’aurait faite le Président Alassane Ouattara à son aîné Henri Konan Bédié de céder le pouvoir au PDCI en 2020, Maurice Kakou Guikahué a mis les pieds dans le plat.

« Ceux qui discutent de promesse, ne les écoutez pas parce qu’il y a bel et bien eu promesse. 2015, c’est Ouattara. 2020, c’est le PDCI. Il y a eu bel et bien promesse d’alternance entre Bédié et Ouattara. Le moment venu, le Président Bédié vous dira le lieu où la promesse a été faite et le témoin qui était là », a révélé le numéro 2 du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny. Saluant le courage politique de Jean Louis Billon, Maurice Kakou Guikahué a appelé les militants à rester mobilisés et concentrés sur la mission qui leur a été confiée par Henri Konan Bédié, à savoir organiser le PDCI pour la reconquête du pouvoir en 2020.

« L’appel de Daoukro s’inscrit dans cette vision prospective qui a épargné à la Côte d’Ivoire une autre crise en 2015. Aujourd’hui, on peut avoir des doutes sur la détermination du PDCI à reconquérir le pouvoir d’Etat. Les gens peuvent nous enlever les PCA, les DG mais soyons forts et continuons notre chemin pour la victoire en 2020. Il faut qu’au soir de l’élection présidentielle d’octobre 2020, que le président de la République élu soit un militant actif du PDCI », a-t-il souhaité.

La motion de soutien à Henri Konan Bédié lue à la fin du meeting était, elle aussi, on ne peut plus claire. « Nous demandons au Président Henri Konan Bédié d’être disponible aux sollicitations des Ivoiriens pour gouverner la Côte d’Ivoire dans la paix et la stabilité », a-t-on entendu.

David YALA, envoyé spécial à Yamoussoukro

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2