Avant la présidentielle 2020 : Mme Bédié accusée d’avoir taclé Jean-Louis Billon

• La réaction de l'entourage de l'ex-Première dame
30/08/2018
Avant la présidentielle 2020 : Mme Bédié accusée d’avoir taclé Jean-Louis Billon
Un proche de Mme Bédié dément que celle-ci ait pu tenir de tels propos à l'endroit de Billon.

C'est assurément un vilain tacle que Jean-Louis Billon a reçu de Henriette Bédié, l'épouse du président du Pdci, en début du mois d'aout à Agboville. A en croire Jeune Afrique (J.A), qui rapporte cette confidence dans sa parution du 26 août au 1er septembre 2018, l'ex-Première dame ne croit pas que Jean-Louis Billon ait l'étoffe d'un président de la République.

Elle l'a confié en privé, au début de ce mois, à Agboville. « En aparté, l'épouse d'Henri Bédié, le président du parti (...) lui a soufflé que, selon elle, il n'avait pas suffisamment le charisme pour espérer être chef de l'Etat », rapporte l'hebdomadaire panafricain. Ces propos soufflés à l'intéressé ont été, on s'en doute, mal accueillis par celui-ci, renchérit notre source. « Jean-Louis Billon, le secrétaire exécutif du Pdci, chargé de la communication et de la propagande, a fort peu apprécié les propos que lui a tenus Henriette Konan Bédié... », indique le journal.

A relire: Jean Louis Billon : « Le Pdci ne renoncera jamais et ne cèdera jamais face aux adversités »

Joint par téléphone pour savoir ce qu'il en est réellement, un proche de Mme Bédié dément que celle-ci ait pu tenir de tels propos à l'endroit de Jean-Louis Billon. « Vous imaginez Madame Bédié en train de dire à quelqu'un qu'il n'a pas la carrure pour être président ? Non, elle n'est pas de cette trempe ! », a vivement démenti notre interlocuteur. Et celui-ci d'ajouter: « Pourquoi elle dirait cela en privé ? Je connais cette dame, elle n'est pas ce genre de personne. Surtout qu'elle connaît les relations affectives et presque biologiques qui lient M. Bédié à Jean-Louis Billon. M. Bédié était très ami au père de Billon, feu Pierre Billon ». Toutefois, ce proche de Mme Bédié a confirmé qu'une cérémonie s'est bien tenue à Agboville début août, à laquelle ont participé Mme Bédié et Jean-Louis Billon: « C'était à l'occasion de l'installation de la délégation régionale de la Confédération des Pme/Pmi de Côte d'Ivoire, que dirige M. Daniel Brechat. Mme Bédié était allée soutenir la dame qui devait être investie pour diriger cette délégation, et qui est également présidente d'une Ong évoluant dans le secteur du café-cacao. Jean-Louis Billon y est également ». Selon notre interlocuteur, elle s'est refusée à parler politique. « Partout où Madame Bédié est passée, elle disait: "Moi, la politique, je la laisse à mon mari… », a-t-il insisté.

Pour sa part, l'entourage de l'ex-ministre Jean-Louis Billon crie à la cabale. "C'est juste de la manipulation. Des personnes ont été payées pour salir le ministre dans Jeune Afrique", rétorque un très proche collaborateur du Secrétaire exécutif du Pdci, chargé de la communication et de la propagande.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ces échanges privés rapportés par le confrère témoignent des manigances auxquelles se livrent bien des personnalités au sein du Pdci, dans la perspective de la présidentielle de 2020. Vues sous cet angle, ces confidences peu flatteuses que le confrère prête à Mme Bédié, peuvent être perçues comme un coup de pouce apporté par celle-ci à son époux, lequel lorgne, lui aussi, le fauteuil présidentiel en 2020.

De bonne source, le président du Pdci rêve d'un retour aux affaires à la faveur du prochain scrutin présidentiel. A en croire son entourage, c'est lui « le militant le plus actif » du Pdci auquel font allusion les résolutions du Bureau politique du 17 juin 2018, invitant ce parti à lancer un cheval dans la course à la présidentielle de 2020. Du reste, assure l'entourage du chef de l'Etat, c'est là la raison profonde de la brouille entre Alassane Ouattara et Bédié. Le premier écartant toute idée de retour au pouvoir du second en 2020. Aussi, ne cesse-t-il d'appeler à passer la main à « une nouvelle génération ».

En taclant Jean-Louis Billon, Mme Bédié pourrait lui faire perdre du terrain dans la guéguerre entre des barons du Pdci, en vue se positionner comme le meilleur cheval de ce parti en 2020. Ce n'est un secret pour personne que le patron du groupe Sifca œuvre à mettre tous les atouts de son côté, pour être choisi le moment venu. Depuis quelque temps, il s'emploie à se tailler une stature d'homme d'Etat à même de ramener la victoire au Pdci en 2020. Il revient qu'il dépense, sans compter, à cet effet, aussi bien pour entretenir des clubs de soutien que pour la tenue des meetings en hommage à Bédié. Meetings qui constituent des occasions rêvées pour s'afficher comme le meilleur profil du Pdci pour 2020. Ce sont ces efforts que pourrait ruiner cette information balancée par le confrère.

 

A.NIADA

 

 

 

 

Assane Niada

|

  • SOURCE: Soir info

Videodrome