Palabre entre Pdci et Rhdp: Que cache la rencontre Dominique Ouattara et Henriette Bédié?


14/11/2018
Palabre entre Pdci et Rhdp: Que cache la rencontre Dominique Ouattara et Henriette Bédié?
Les deux premières Dames lors du déjeuner à Paris.

Alors que le bras de fer entre Alassane Ouattara, président du Rassemblement pour la démocratie et la paix (Rhdp) et Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) est entré dans sa phase décisive et que tous les coups semblent permis, les épouses de ces deux farouches opposants du parti unifié déjeunent au calme à Paris.

En effet, le mardi 13 novembre 2018, sur les Champs-Elysées à Paris, la Première Dame Dominique Ouattara, présidente de l'Ong Children of Africa a eu un tête- a -tète avec l'ex-Première Dame Mme Henriette Konan Bédié, présidente de l'Ong Servir. Les deux dames ont pris un déjeuner ensemble.

Que signifie une telle rencontre au moment où leurs époux respectifs entretiennent des relations de plus en plus tendues ? Est-ce un signe de décrispation politique entre les ex-alliés? L’avenir nous le dira !

Pour l’heure, le président Bédié demeure retranché dans sa résidence à Daoukro et ne semble plus adresser des paroles chaleureuses à son jeune frère Alassane Ouattara, actuel président de la République de Côte d’Ivoire et président du Rhdp comme ce fut le cas depuis quelques années.

Lors de sa dernière intervention publique, à l’occasion d’une réunion du bureau politique dans son fief de Daoukro, il dénonçait le ‘’harcèlement judiciaire’’ orchestré par le régime en place pour tenter de bloquer le fonctionnement du Pdci. Et ce, depuis que son parti a décidé de se retirer de l’alliance avec le parti du président Ouattara « Depuis un moment, le PDCI-RDA  fait l’objet de complots visant à le déstabiliser et à le faire disparaître », a déclaré Henri Konan Bédié. Depuis lors, motus et bouche cousue.

En dehors de Bédié, des cadres du parti du Pdci, aux nombres desquels le secrétaire exécutif en chef du parti, Maurice Kakou Guikahué ont dénoncé une immixtion du parti au pourvoir dans la proclamation des résultats des élections régionales et municipales du 13 octobre 2018. Une intervention qui était venue entériner les relations déjà tendues entre les deux formations politiques. A cet effet, des avocats français ont débarqué à Abidjan le jeudi 1er novembre 2018 pour le compte du Pdci, en vue de porter la contestation pour les élections locales au niveau juridique et médiatique pour le compte de ses candidats ‘’volés’’. En conférence de presse, Me Emmanuel Marsigny déclarait : «Je suis Emmanuel Marsigny et voilà mon confrère Romain Dupeyré, également du barreau de Paris. Nous avons répondu à la sollicitation du Pdci-Rda en raison des contentieux électoraux qui sont engagés à la suite d’un grand nombre de fraudes qui a pu être constaté lors des élections municipales et des élections régionales ».

En réponse, le président Alassane au terme de sa récente visite en France à l’occasion de la cérémonie internationale du centenaire de l’Armistice de 1918 affirmait qu’ « il y a des personnes quand elles gagnent tout va bien, mais quand elles perdent, rien ne va plus. Nous avons des institutions en Côte d’Ivoire qui fonctionnent, et elles sont libres de fonctionner en toute indépendance. Je fais confiance aux institutions de mon pays. ».

Ces propos du chef de l’Etat Ivoirien sont de nature à donner une leçon à ses ex-alliés du Pdci-Rda qui jusque-là contestent les résultats des scrutins municipaux et régionaux.

Le divorce étant consommé, cette rencontre d’Henriette Bédié et de Dominique Ouattara dans ce climat de tension revêt un caractère particulier. C'est peut-être signe annonciateur d’une probable réconciliation entre ceux qui se présentent  comme les dignes héritiers de feu Félix Houphouët Boigny.

Les deux premières Dames pourront sans nul doute user de diplomatie auprès de leurs époux respectifs pour calmer les ardeurs.

 

Maxime KOUADIO(Stg)

 

 

 

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome