Palais présidentiel : La tête que Soro a fait face à Ouattara, à la cérémonie de présentation des vœux


07/01/2019
Palais présidentiel : La tête que Soro a fait face à Ouattara, à la cérémonie de présentation des vœux
Soro et Ouattara, les regards qui se fuyaient aux yeux de tous

L’image n’avait échappé à personne. Même pas aux cadreurs et réalisateurs de la télévision ivoirienne, qui retransmettaient en direct la cérémonie de présentation des vœux au président de la République, au Palais d’Abidjan. Tout le monde a vu la tête de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale à cette cérémonie.

 Le chef du Parlement ivoirien avait eu du mal à cacher son malaise à cette cérémonie. Assis aux côtés du vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, ce n’est pas un Soro des grands jours que l’on a aperçu au Palais présidentiel. Le visage fermé, l’air livide, impassible chaque fois que le président de la République, dans l’ordre protocolaire saluait les personnalités présente dans la salle, le président de l’Assemblée nationale semblait plus absent que présent.

Point de causette avec ses voisins, ne laissant échapper qu’un air quelque peu dédaigneux, les caméras et l’équipe de réalisation de la télévision ivoirienne ont pris le temps de livrer des séquences de la tête que laissait échapper le chef du Parlement ivoirien. Lequel, visiblement, donnait la mine de crispation et bien tendue de quelqu’un qui avait hâte de voir la cérémonie prendre fin pour quitter rapidement les lieux.

Pourtant, la veille, Guillaume Soro et le président Ouattara s’étaient parlé. L’ancien N°2 ivoirien aurait échangé avec le chef de l’Etat, à sa demande. Rien n’a filtré de cette rencontre à huis clos. Les deux personnalités ont-ils réussi à solder les passifs entre elles ? Ou, était-ce juste un tête-à-tête pour se dire des vérités sur certains aspects de la vie politique ivoirienne ?

En tout état de cause, Guillaume Soro, faut-il le noter, ne semble pas en parfaite harmonie avec les tenants actuels du pouvoir. A quelques jours du congrès constitutif du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes, le vice-président du Rdr pour la région du Tchologo affiche de plus en plus de la distance avec ce projet cher au président de la République. Ces dernières semaines, le chef du Parlement a eu des passes d’arme incisives avec des proches du chef de l’Etat. Notamment le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo, avec lequel il a eu à échanger des propos assez discourtois. Jusqu’où ira cette adversité à l’intérieur du Rdr, principal parti au pouvoir ? Le président de l’Assemblée nationale va-t-il abandonner ses ex-camarades de parti ? Telles sont les grandes interrogations sur la situation qui prévaut entre le chef du Parlement ivoirien et les tenants de l’Exécutif engagés foncièrement dans le projet du parti unifié présidé himself par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

 

F.D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome