Présidentielle 2020 : Gnamien Konan appelle l’opposition à prendre la rue pour réclamer une Cei indépendante : « L'heure n'est plus aux giga meetings. »


29/01/2020
Présidentielle 2020 : Gnamien Konan appelle l’opposition à prendre la rue pour réclamer une Cei indépendante : « L'heure n'est plus aux giga meetings. »
Gnamien Konan appelle l'opposition à organiser des marches et des journées villes mortes pour réclamer une Cei indépendante

Gnamien Konan, le président de La Nouvelle Côte d'Ivoire, est déterminé plus que jamais à chasser le président Alassane Ouattara du fauteuil présidentiel qu’il occupe depuis bientôt 10 ans. Pour y arriver, le député de Botro compte sur l’opposition. Il invite en effet, l’opposition à prendre la rue pour réclamer la réforme de la Commission électorale indépendante (Cei).

A quelques 09 mois de la présidentielle d’octobre 2020, Gnamien Konan croit connaître la méthode miracle pour faire plier le président de la République, Alassane Ouattara sur la question de la réforme en profondeur de la Cei. Cette méthode, n’est nulle autre que l’organisation des marches et des journées ville mortes. Gnamien Konan demeure en effet persuadé que, le seul moyen de chasser le président Alassane Ouattara du pouvoir serait d’obtenir une Cei totalement indépendante.

« Pour les prochaines élections, le RHDP dispose d'un premier avantage, importantissime en Afrique : les moyens de l'Etat, auxquels il faut ajouter tous les hauts cadres de l'administration et du privé, obligés pour la plupart. Le RHDP a enrôlé de force une bonne partie des élus de l'opposition. C'est un deuxième avantage non négligeable. Comme troisième avantage, le RHDP contrôle déjà le Conseil Constitutionnel et délivre les pièces d'identité. En conséquence, si l'opposition accepte cette CEI, qui n'est rien d'autre qu'une administration RHDP unifié, les modifications projetées de la constitution et du code électoral, il sera inutile d'aller aux élections. Tout sera effectivement bouclé et géré », a expliqué Gnamien Konan dans une publication sur la page de sa formation politique, tout en invitant l’opposition à prendre son destin en main.

« Il est impératif que l'opposition use de tous les moyens constitutionnels, y compris les marches et les journées villes mortes, pour obtenir une Cei vraiment indépendante, la Cni gratuite, une liste électorale représentative et fiable, la non modification de la constitution et du code électoral.
La marche priante des catholiques pour la paix a été applaudie avec enthousiasme par toute l'opposition. Même des mouvements proches du pouvoir étaient prêts à s'y associer. Cette marche doit, donc être maintenue et transformée par l'opposition en marche pour la démocratie et la paix.
La date importe peu. Cette marche doit avoir lieu. L'heure n'est plus aux giga meetings. Le Rhdp à la place de l'opposition actuelle aurait fait pire que des marches, pour bien moins que ça.
Tous ceux qui s'opposent à cette marche n'ont pas leur place dans un pays démocratique mais dans un royaume.», a martelé l’ex-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome