Bonoua: Des échanges de tirs entre hommes armés et Frci font 2 morts, 1 blessé grave

Des armes saisies
07/12/2012
Des hommes armés qui, depuis de longs mois, occupent discrètement et sans bruit une habitation au quartier Begnery-extention de Bonoua sont surpris, dans la nuit du 5 au 6 décembre 2012, par les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci).

S’engage alors un combat acharné entre les deux parties, et qui tourne à l’avantage de l’Armée régulière : deux (2) morts du côté de la bande armée et 1 blessé grave dans le camp des Frci. Tels sont les faits qui se sont produits à Bonoua cette nuit-là, tirant les populations de cette localité paisible de leur sommeil. « Les armes ont crépité jusqu’au matin et nous avons eu très peur parce qu’on ne savait pas ce qui se passait réellement », temoigne Solange Aby, institutrice, résidant à Bonoua.

De fait, selon des sources militaires, les forces de défense et de sécurité ont été informées par un citoyen qui a requis l’anonymat de ce que des mouvements suspects étaient observables depuis quelque temps dans une villa non loin d’un établissement secondaire au quartier susmentionné. Prenant au sérieux cette information, les autorités militaires de la ville prennent alors toutes leurs dispositions, afin de déloger ces hommes armés et leur mettre le grappin dessus.

C’est ainsi qu’un assaut a été lancé sur cette habitation qui servait, a-t-on appris, de cache d’armes à cette bande. La suite, on la connait. Joint au téléphone, le sous préfet de Bonoua, Coulibaly Magloire a confirmé les faits avant de faire savoir que ce sont quatre kalachnikovs, une grenade, deux armes Sig et des munitions qui ont été saisis sur les lieux. La hiérarchie militaire conduite par le général de corps d’armée, Soumaïla Bakayoko s’est rendue à Bonoua pour constater les faits et donner des consignes fermes aux forces armées qui y assurent la protection des biens et des personnes.

A.BOUABRE et T.Mario (à Bonoua)

T Mario

|

  • SOURCE: Soir info

Videodrome