Exclusif : Côte d’Ivoire : un remaniement se prépare après le retour de Gon Coulibaly/Voici les potentiels remplaçants


03/07/2020
Exclusif : Côte d’Ivoire : un remaniement se prépare après le retour de Gon Coulibaly/Voici les potentiels remplaçants
C’est dans cette optique et à contre cœur, qu’Alassane Ouattara va devoir lui rendre toute sa liberté,

Dans quelques semaines, après qu’il se soit bien reposé, Amadou Gon Coulibaly devrait s’atteler à faire ses cartons pour quitter la Primature. Il va se consacrer, exclusivement, à sa campagne électorale. Selon une source haut placée à la Présidence de la République.

Ce ne serait plus qu'une question de deux ou trois semaines, avant qu’Alassane Ouattara ne prenne son stylo pour signer le décret de la nouvelle charpente gouvernementale, assure une source présidentielle. «  Gon partira avant la fin de ce mois de juillet » soutient notre interlocuteur.

«  Il va préparer son investiture, former son équipe de campagne avant d’arrêter son calendrier de tournée » à l’intérieur du pays. Dans le prochain gouvernement, seul, Gon sera remplacé. Le sort de celui-ci a été scellé, non par son récent «  contrôle médical » suivi d’une pose d’un «  stent » à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris, mais par le fait qu’il a été désigné, par le Conseil politique du Rhdp, pour être son candidat à la présidentielle de 2020. Il s’en suit qu’il va quitter ses fonctions de Premier ministre pour se mettre à la disposition de son parti…

Amadou Gon Coulibaly ne saurait cumuler les postes de Premier ministre, chef du gouvernement, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, avec celui de candidat du parti. La loi ne l’interdit pas, mais c’est une question d’efficacité, mais surtout de principe… Celui que ses admirateurs appellent, affectueusement «  AGC » ou en «  le Lion », est depuis le 10 janvier 2017 Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire.

Précédemment Ministre d’État, Secrétaire Général de la Présidence de la République, depuis l’accession à la magistrature suprême du Président Alassane Ouattara, il est le premier Chef du Gouvernement de la IIIème République de Côte d’Ivoire.

Le 10 juillet 2018, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly voit ses pouvoirs renforcés par l’attribution du Budget et du Portefeuille de l’État. Candidat désigné par un relatif consensus ( Amon Tanoh et Mabri s’étant ouvertement opposés), à 4 mois de la présidentielle qui s’annonce cruciale, il doit se consacrer à sa campagne.

C’est dans cette optique et à contre cœur, qu’Alassane Ouattara va devoir lui rendre toute sa liberté, en dépit d’un contre-avis de l’intéressé... Deux noms,  selon notre source, sont sur la «  tablette » du chef de l’État. Hamed Bakayoko, seul ministre d’État, ministre de la Défense qui a assuré l’intérim d’Amadou Gon Coulibaly et Patrick Achi, transfuge du Parti démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci-Rda), Ministre-Sécrétaire général de la présidence de la République.

Le chef de l’État est confronté à un choix cornélien, d’autant que les deux personnalités emportent l’admiration du chef de l’État. Puisque tous les deux sont dotés de qualités exceptionnelles. Mais, il devra choisir. Selon notre source, Hamed Bakayoko a de très fortes chances d’être confirmé au poste de Premier ministre.

Patrick Achi, lui, devrait prendre la tête du Comité de campagne d’Amadou Gon en qualité de Directeur de campagne. Hyacinthe Sarassoro, actuel Directeur de cabinet du chef de l’État se verrait attribuer le poste de Ministre-Sécrétaire général de la Présidence, en lieu et place Patrick Achi, toujours selon notre source. Mais, fait-elle observer, «  rien n’est encore décidé relativement au choix du potentiel successeur ».

En tout état de cause, candidat et président du directoire du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, Amadou Gon Coulibaly va désormais se consacrer à sa campagne. Signalons qu’évacué d’urgence vers Paris le 2 mai 2020, «  pour un contrôle médical », après sa greffe du cœur, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly est rentré le jeudi 2 juillet à Abidjan où il a été accueilli triomphalement par le chef de l’État, son épouse Dominique et la quasi-totalité des membres du gouvernement.

« Vous imaginez tous ici présents, le bonheur qui est le mien d’être de retour au pays, à la maison. Cela fait deux mois que je suis allé à Paris pour un contrôle médical. Ce contrôle a dû être approfondi, avec un besoin de repos. Et après ce contrôle et ce repos, me voilà de retour en forme. Je me trouve à côté de vous. Monsieur, je dirai, à mon tour que je vous aime. Je suis de retour pour prendre ma place aux côtés du président, pour continuer l’œuvre de développement et de construction de notre pays, la Côte d’Ivoire » a indiqué Amadou Gon Coulibaly.

 

Armand B. DEPEYLA

 

Armand B. Depeyla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome