Nommé Premier ministre : Hamed Bakayoko pourra t-il conduire le pays vers les élections présidentielles à venir ?

Quels sont ses atouts?
Les grands enjeux qui l'attendent...
31/07/2020
Nommé Premier ministre : Hamed Bakayoko pourra t-il conduire le pays vers les élections présidentielles à venir ?
Outre son poste de chef du gouvernement ivoirien, le ministre d'Etat conserve le portefeuille de la Défense.

Hamed Bakayoko a été nommé ce jeudi 30 juillet 2020, Premier ministre de la Côte d’Ivoire après avoir été ministre d’Etat ministre de la Défense. Il conduira le pays vers les élections présidentielles prévues en octobre 2020. De grands enjeux l'attendent.

Alassane Ouattara a renouvelé sa confiance en Hamed Bakayoko en le plaçant à la tête du gouvernement ivoirien ce jeudi 30 juillet. L’annonce officielle a été faite depuis le palais présidentiel d’Abidjan par Patrick Achi, Secrétaire général de la Présidence.

Atouts. Le nouveau chef du gouvernement succède à Amadou Gon Coulibaly décédé le 08 juillet 2020 à Abidjan. Hamed Bakayoko est un homme politique important en Côte d’Ivoire avec près de 20 années d'expériences gouvernementales. Il est considéré par la communauté internationale et par ses pairs comme « monsieur sécurité », un « homme de mission ». En 2017 lors du soulèvement des mutins et en 2020 après les attaques de Kafolo, le ministre d'Etat est monté au créneau pour ramener l'ordre et la sécurité en Côte d'Ivoire. Hamed Bakayoko est un homme politique bien solide au sein du Rhdp mais qui a aussi des entrées dans l'opposition.Une carte dont il pourrait s'en servir en temps opportun.

Parcours. Membre du Rassemblement des républicains (Rdr), Hamed Bakayoko intègre le gouvernement ivoirien en tant que ministre des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (Ntic). Il occupe ce poste de 2003 à 2011 durant la période du gouvernement d’union nationale.

En avril 2011, lorsque son parti politique accède à la magistrature suprême, l’homme politique est nommé ministre d’Etat ministre de l’Intérieur. Hamed Bakayoko est reconduit dans ses fonctions, dans les gouvernements de Jeannot Kouadio Ahoussou, Daniel Kablan Duncan et Amadou Gon Coulibaly.

En juillet 2017, il devient ministre d’Etat ministre de la Défense. Hamed Bakayoko est le premier magistrat de la commune d’Abobo depuis octobre 2018. Après le décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, il a été désigné pour assurer l’intérim à la Primature. Une mission qu’il a également assurée durant les deux mois de contrôles médicaux de l’ancien Premier ministre à Paris en France, du mois de mai au 02 juillet 2020.

Outre sa carrière politique, Hamed Bakayoko est journaliste de profession. Il a dirigé en 1990, l’organe de presse « Le Patriote », quotidien proche du Rassemblement des républicains (Rdr) avant de prendre les commandes d’une radio privée commerciale de la place en 1993. Hamed Bakayoko est âgé de 55 ans. Outre son poste de chef du gouvernement ivoirien, le ministre conserve le portefeuille de la Défense.

Faiblesses. Hamed Bakayoko, au-delà de tous ces atouts, présente quelques faiblesses, notamment le fait qu’il ne fait pas l’unanimité au sein de son parti, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Des récentes tractations ont évoquées au sujet de sa confirmation en tant que Premier ministre par les confrères de Jeune Afrique qui citaient une source bien introduite à la présidence.

Des ministres proches d’Amadou Gon Coulibaly ont menacé de se retirer s’il était nommé. Cette adversité interne au sein du Rhdp pourrait représenter un obstacle dans sa bonne gestion du gouvernement. Le nouveau Premier ministre est également critiqué par des membres de l’opposition sur son intégrité.  Fort de cela, Hamed Bakayoko et ses 17 ans d’expériences gouvernementales pourront-ils conduire la Côte d’Ivoire vers les élections présidentielles à venir ? Les mois d’août, de septembre et d’octobre 2020 apporteront des éclairages sur la question.

Eddy BIBI

Eddy BIBI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome