A trois mois de la présidentielle 2020 : Affi N'guessan se déchaîne contre les ''Gbagbo ou rien (Gor)''

Affi N'guessan: "Ce serait le plus grand scandale que la politique ivoirienne aurait enregistré si les ''Gor'' soutienne le Pdci-Rda"
02/08/2020
A trois mois de la présidentielle 2020 : Affi N'guessan se déchaîne contre les ''Gbagbo ou rien (Gor)''
Pour Affi N'Guessan, les Gors sont tombés bas.
A trois (03) mois de la présidentielle du 31 octobre 2020, la crise interne au Front populaire ivoirien (Fpi) peine à se résoudre. Lors du 5e congres éclaté du Fpi, tenu le samedi 1 août 2020, au palais de la Culture de Treichville, Affi N'Guessan s'est indigné de l'attitude de ces anciens camarades qui défendent une position du << Gbagbo ou rien >> vis-à-vis du Pdci-Rda qui se prépare activement derrière la candidature de Bédié.
<< Après tout ce qui s'est passé qu'elle est l'avenir de la dissidence? Serait-elle réduite à aller soutenir le Pdci-Rda ?>>, s'est demandé le président du Fpi, Pascal Affi N'Guessan au cours de son allocution au 5e congrès du parti qui allait désigner celui qui défendra les couleurs du parti à l'ection présidentielle prochaine. Poursuivant, Affi N'Guessan estime que le soutien des Gors au parti du Sphinx de Daoukro serait un << grand scandale>> et signerait la décadence de ses anciens compagnons de lutte. << Ce serait le plus grand scandale que la politique ivoirienne aurait enregistré. Mais s'ils le font, ils auraient montré qu'ils ont vraiment échoué puisqu'ils sont devenus maintenant la troisième roue du carrosse. C'est tomber de Charybde en Scylla et dans ce cas là,on n'a pas avancé >> a-t-il regretté avant d'ajouter qu' << on peut même dire qu'on a besoin de la compassion des autres. Quand les autres vont voir ce que vous étiez hier et ce que vous êtes aujourd'hui. Que ce soit maintenant vous qui allez organiser les réunions du Cdrp, ce serait pathétique parce que vous êtes destinés aux honneurs et par votre esprit de réaction vous êtes réduits au portier >> . Toutefois, il demeure prudent : << je pense que cette perspective est à écarter >>.
 
Abordant les différends qui opposent les deux franges, Affi N'Guessan a fustigé le comportement réactionnaire des ''Gbagbo ou rien''. A l'entendre, la dissidence s'accroche aux événements passés et refuse d'aller de l'avant.  La perte du pouvoir par le Fpi est conséquente à une << stratégie qui n'a pas été à la hauteur de la rébellion armée >> sinon << on les aurait vaincu et on serait encore au pouvoir >> laisse-t-il entendre. Une réalité que refuse d'admettre l'aile dure du parti socialiste ivoirien se basant sur le << principe qu'on ne les aime pas >> raison pour laquelle ils se sont retrouver dans les problèmes. 
 
Affi N'Guessan considère que cette perte de pouvoir n'est pas << une fatalité >> et plutôt que de le reconnaître les partisans du parti de Gbagbo conservent la même attitude qui les a conduit à la défaite par le passé. << Il faut d'abord le reconnaître pour changer. Et comme vous refuser de changer vous deployez les réactions qui vous ont conduit à la défaite >> a-t-il déploré.
 
 
Alain Zadi (Stg)
Alain Zadi (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome