Motion de soutien du Tonkpi à la candidature d’Alasane Ouattara: Les chefs traditionnels déchirent la déclaration de Korhogo


02/08/2020
Motion de soutien du Tonkpi à la candidature d’Alasane Ouattara: Les chefs traditionnels déchirent la déclaration de Korhogo
Les chefs traditionnels de la région du Tonpki se désolidarisent de la déclaration de Korhogo

Les chefs traditionnels de la région du Tonpki veulent assurément se démarquer de leurs pairs qui au lendemain du décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), souhaitent la candidature du président de la République, Alassane Ouattara à la présidentielle prochaine. Réunis, le samedi 1er août 2020, à Man, les chefs traditionnels, ont désavoué Pascal Gué qui, à la faveur des obsèques du premier ministre, a au nom des chefs traditionnels du Tonpki, souhaité un troisième mandat au président Alassane Ouattara.

« Une branche est tombée, mais le baobab est là ! La branche Amadou Gon Coulibaly est tombée, mais le baobab Alassane Ouattara est là ! Nous avons pris la résolution d’accompagner le Président Alassane Ouattara à vie. Nous ne voulons pas être des sorciers. Allez dire à Alassane Ouattara que nous ne voulons pas d’aventure à quelques mois de l’élection présidentielle. Allez lui dire de rester là où il est actuellement », avait déclaré Pascal Gué. Une situation qui a fait réagir Sylvain Ouehi Mayere, porte-parole des chefs traditionnels de la région du Tonpki. Dans une déclaration dont nous avons reçue copie, il condamne avec la dernière énergie cette déclaration qui, à l’en croire ne favorise pas la paix et la cohésion sociale.

« Les chefs traditionnels de la région du Tonpki relèvent avec indignation que la déclaration de Korhogo a été faite de façon unilatérale. Car elle n’a fait l’objet d’aucune concertation au préalable. Au vu de tout ce qui précède, les chefs traditionnels du Tonpki condamnent cette déclaration qui ne favorise pas la cohésion sociale et la paix. Concernant l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, les chefs traditionnels de la région du Tonpki lancent un appel à tous les rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, à demeurer dans la stricte neutralité et l’obligation de réserve que confère les statuts et règlements intérieurs de la Chambre des rois et chefs traditionnels.», a martelé le porte-parole des chefs traditionnels de la région du Tonpki.

Selon Sylvain Ouehi Mayere, les statuts et règlements de la Chambre des Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire recommandent scrupuleusement d’adopter une stricte position de neutralité politique en vue d’un meilleur positionnement dans le règlement des différends, litiges et autres conflits sociaux. « Les Rois et Chefs traditionnels sont soumis aux obligations de neutralité, d’impartialité et de réserve. Ils doivent s’abstenir d’afficher leur appartenance politique », a-t- il rappelé. Pour Sylvain Ouehi, les Rois et Chefs traditionnels de Côte d’Ivoire doivent bannir de leur comportement tout ce qui peut porter atteinte à leur crédibilité et affecter négativement leur autorité auprès des populations.

 

Maxime KOUADIO

 

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2