Présidentielle 2020 : Pourquoi seul le cas de Guillaume Soro intéresse-t-il la Cour Africaine des Droits de l'Homme?


16/09/2020
Présidentielle 2020 : Pourquoi seul le cas de Guillaume Soro intéresse-t-il la Cour Africaine des Droits de l'Homme?
Soro Guillaume, le cas qui tient à coeur la cour africaine des droits de l'homme. (PhDr)

Le sort de Guillaume Soro, candidat exclu par le conseil constitutionnel ivoirien lundi 14 septembre, n'est pas totalement scellé. La Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples (CADHP), juridiction avec laquelle Abidjan a pris ses distances depuis avril 2020, a demandé mardi 15 septembre à la Côte d'Ivoire de permettre à l'ex-Premier ministre de se présenter à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Suite à une requête n°012/2020 Ordonnance portant mesure provisoire (15 septembre 2020), le Conseil constitutionnel ivoirien a refusé 40 des 44 candidatures à la présidentielle d'octobre dont celles de Guillaume Soro et de l'ancien président Laurent Gbagbo.
Une situation qui amène certains observateurs à s’interroger sur le faite que ce soit seulement le cas de Guillaume Soro l'ex Président de l'assemblée nationale qui préoccupe la CADHP. Laquelle ordonne à l'État de Côte d’Ivoire de prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant Guillaume Soro de jouir de ses droits.
Comme on le note, Soro Guillaume jouit d’une attention particulière de la Cour Africaine des Droits de l’Homme. Alors que son cas, n’est pas loin de celui de plusieurs autres candidatures rejetées.
Certainement, depuis l'exil forcé de Guillaume Soro, il en a profité pour asseoir son lobbying  au niveau africain et  européen. C'est sûrement  cette carte qu'il a activité pour faire exercé  une pression sur le régime d’Abidjan.  Guillaume Soro Président de Génération Peuple Solidaire peut il avoir plusieurs arcs dans son sac ?

Parfait KOFFI(Stg)

Parfait KOFFI

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2