Depuis la Haye, Charles Blé Goudé au président Ouattara: "Vos ambitions politiques ne sont pas au-dessus de la vie des Ivoiriens."


19/09/2020
Depuis la Haye, Charles Blé Goudé au président Ouattara: "Vos ambitions politiques ne sont pas au-dessus de la vie des Ivoiriens."
Charles Blé Goudé souhaite que le président Ouattara reporte la présidentielle.

Charles Blé Goudé, le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) rêve d’une Côte d’Ivoire unie et indivisible. A deux (02) mois de la présidentielle du 31 octobre 2020, il appelle le président de la République, Alassane Ouattara à créer les conditions pour un scrutin présidentiel sans violence.

A la Haye depuis sa libération par la Cour pénale internationale, Charles Blé Goudé, l’ex-ministre de la Jeunesse, de Laurent Gbagbo, s’est exprimé ce samedi 19 septembre 2020 pour inviter le président de la République, Alassane Ouattara, à reporter le scrutin présidentiel à venir. Car juge-t-il, les « conditions ne sont pas réunies pour un scrutin présidentiel apaisé. ». Il en veut pour preuve, les violences de ces dernières semaines qui sont dues en partie à la volonté du chef de l’Etat de briguer un troisième mandat.

Pour Charles Blé Goudé, ce report devrait permettre au président de la République de réunir autour d’une même table les leaders politiques de l’opposition pour un dialogue direct. « Ensemble sauvons la Côte d’Ivoire. Les signes d’une crise postélectorale sont encore là et vous voulez nous plonger dans une nouvelle crise. Vos ambitions politiques ne sont pas au-dessus de la vie des Ivoiriens. On ne peut pas aller aux élections dans ces conditions-là. Vous avez l’impérieux devoir de créer un dialogue inclusif. Pourquoi vous refusez de parler avec l’opposition. Vous avez la meilleure opposition d’Afrique. Reporter l’élection présidentielle. Les conditions ne sont pas réunies. Vos partisans sont contents, mais la Côte d’Ivoire n’est pas composée de vos partisans. Convoquez nous comme le président Houphouët en 89, Laurent Gbagbo en 2001.», a martelé l’ex-ministre de Laurent Gbagbo. Avant de poursuivre :

« Acceptez pour le bien de la Côte d’Ivoire de reporter le scrutin. Mettre ce report à profit pour discuter avec l’opposition. Faites un pas de géant. Libérez les Ivoiriens. Ces élections ne doivent pas se tenir. Il faut réunir autour d’une table Bédié, Gbagbo, Soro, Charles Blé Goudé. Nous devons tout mettre en œuvre pour éviter une crise. Faites revenir en Côte d’Ivoire, votre frère Laurent. Au-delà de la politique, c’est votre frère. C’est vous qui l’avez appelé votre frère. La Cei et le Conseil Constitutionnel ne sont pas crédibles pour conduire le scrutin. »

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2