A quelques semaines de la présidentielle 2020

Yannick Anaky (Oidh) révèle 25 cas de désinformation en ligne qui ont impacté le processus électoral


25/09/2020
Yannick Anaky (Oidh) révèle 25 cas de désinformation en ligne qui ont impacté le processus électoral
L’Oidh mène plusieurs actions pour atténuer l’impact de la désinformation en ligne sur le processus électoral.

Yannick Anaky, membre de l’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (Oidh), a révélé 25 cas de désinformation en ligne qui ont plus ou moins impacté le processus électoral en cours en Côte d’Ivoire. Il a précisé que parmi ces 25 cas relevés, il y a 22 cas classiques et 3 cas de propos sexistes. Yannick Anaky a également évoqué 13 discours haineux. Il l’a fait au cours de la présentation d’un rapport de synthèse d’une étude menée en août en septembre 2020. C’était à l’occasion d’un forum de l’Oidh sur l’impact de la désinformation en ligne en période électorale, ce mercredi 23 septembre 2020 dans la commune de Yopougon.

L’Oidh, en collaboration avec le National democratic institute (Ndi), a livré les résultats de son rapport de synthèse sur sa 2e étape de monitoring consacrée à la collecte des parrainages et au dépôt des dossiers de candidatures pour la présidentielle prévue en octobre 2020. Ce mercredi à Yopougon, Yannick Anaky, membre de l’Observatoire, a détaillé ce rapport de synthèse. Il est le résultat d’une étude réalisée sur la désinformation en ligne en période électorale du 17 août au 19 septembre 2020. Le rapport présente 25 cas de désinformation en ligne.

 

Faut-il le souligner, le forum de l’Oidh a été organisé pour sensibiliser la jeunesse, la société civile, les administrateurs de pages ou groupes Facebook, ainsi que les gestionnaires des sites en ligne de Yopougon. Toutes ces personnes ont été informées sur les effets négatifs liés à la désinformation en ligne. Cela, à quelques semaines de la présidentielle d’octobre 2020, et seulement quelques jours après l’appel à la désobéissance civile lancé par l’opposition ivoirienne.

 

L’objectif est de renforcer leurs capacités en matière d’identification et de vérification des informations diffusées en ligne et sur les réseaux sociaux. Les participants ont reçu des notions juridiques sur la diffusion des informations erronées en ligne et sur les réseaux sociaux.

 

Pour Aké Mel Christiano, chargé de projet à l’Oidh, ce forum était une occasion pour exhorter les participants, en particulier la jeunesse, à ne diffuser que des informations vraies et vérifiées.

De son côté, Kevin Adomayakpor, directeur résident du Ndi, a ajouté qu’à travers cette initiative, l’Oidh et le Ndi veulent participer activement à la tenue d’élection justes et apaisées, pour éviter une nouvelle crise à la Côte d’Ivoire.

D’autres séances d’information et de sensibilisation en faveur de la paix sont prévues à Gagnoa, Divo et Daoukro. Le but est, entre autres, d’inviter les acteurs politiques et la population de s’abstenir des discours qui pourraient exacerber les conflits et fragiliser la cohésion sociale.

Eddy BIBI

Eddy BIBI

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2