Côte d'Ivoire

Présidentielle 2020 : Gervais Coulibaly (Cap UDD) appelle Ouattara à ouvrir un dialogue avec la classe politique et la société civile

« Si rien n’est fait, nous ne pourrons certainement pas aller aux élections le 31 octobre 2020 »
26/09/2020
Présidentielle 2020 : Gervais Coulibaly (Cap UDD) appelle Ouattara à ouvrir un dialogue avec la classe politique et la société civile
Le président du Cap UDD, Coulibaly Gervais, exhorte le président Ouattara à dialoguer avec l'opposition et la société avant la tenue de la présidentielle

Le président du Cap Unir pour la démocratie et le développement (Cap UDD), Gervais Coulibaly Delinpelna, a tenu, ce samedi 26 septembre 2020, une conférence de presse, à l’hôtel Belle Côte, pour appeler le président de la République, Alassane Ouattara, à ouvrir un dialogue avec la classe politique et la société civile, pour éviter une crise postélectorale.

« Monsieur le Président de la République, c’est à vous qu’il appartient d’ouvrir le dialogue, car l’Houphouetiste que vous êtes, ne saurait être fatigué de dialoguer », s’est adressé, Gervais Coulibaly, au président Alassane Ouattara, lors de la conférence de presse tenue, ce samedi 26 septembre 2020, à l’hôtel Belle Côte, à la Riviera Palmerais, dans la commune de Cocody.

Pour le président du Cap UDD regrette déjà une crise préélectorale depuis l’annonce, le 6 août 2020, de la candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle 2020, et les manifestations de l’opposition ivoirienne et de la société civile, qui ont eu pour conséquences des pertes en vies humaines. « Une crise préélectorale, venait ainsi de voir le jour dans notre pays et la confiance entre les acteurs politiques, rompue ».

Après avoir fait « des propositions concrètes de règlement du conflit naissant », à travers la presse, Gervais Coulibaly, fidèle à l’idéologie du Cap-UDD, parti Social-Démocrate, privilégie le dialogue et la concertation.

Après la décision rendue le 14 septembre 2020 par le Conseil Constitutionnel, le Cap UDD constate que « l’atmosphère est de plus en plus tendue, et nous savons tous, que si rien n’est fait, nous ne pourrons certainement pas aller aux élections le 31 octobre 2020 ».

Pour Gervais Coulibaly et le Cap UDD, « Si par extraordinaire, nous réussissons à aller » aux élections, « il y a une forte probabilité que les résultats ne soient pas acceptés par certaines parties ».

Le conférencier a déduit que « Nous allons donc tout droit, c’est certain, dans une crise post-électorale ». C’est pourquoi il a invité « le Président de la République, à ouvrir le dialogue, avec la Classe Politique et la Société Civile, pendant qu’il en est encore temps, afin de trouver une plateforme d’accords, qui nous évitera la grave crise post-électorale que nous voyons tous poindre à l’horizon ».

Comme l’a fait savoir Gervais Coulibaly, « nous finirons de toutes les façons par dialoguer, alors évitons des destructions de biens publics et privés, des blessés, des prisonniers et même des pertes en vies humaines » en discutant « dès maintenant pendant qu’il en est encore temps ».

Il a rappelé que ces discussions porteront sur les points d’achoppement entre le pouvoir et l’opposition.

Pour rappel, le Cap UDD a, dès sa création en 2011, engagé avec le gouvernement, le dialogue, en vue de la normalisation de la vie sociopolitique de la Côte d’Ivoire. Nous y reviendrons.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2