Bédié invite Ouattara à "un dialogue inclusif entre l’Etat, les acteurs politiques et ceux de la société civile"


18/10/2020
Bédié invite Ouattara à "un dialogue inclusif entre l’Etat, les acteurs politiques et ceux de la société civile"
Dr

Le président du PDCI, Henri Konan Bédié, qui appelle les militants des partis de l’opposition à boycotter les élections du 31 octobre prochain, a invité le chef de l’Etat sortant et candidat à sa propre succession, Alassane Ouattara et son clan à "dialogue inclusif entre l’Etat, les acteurs politiques et ceux de la société civile ivoirienne", en vue d’une "élection présidentielle transparente, crédible et inclusive", dans une adresse à l’occasion du 27è anniversaire de décès du premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny.


"En cette période où le peuple ivoirien rêve d’un Etat de droit et d’une démocratie apaisée, pour une élection présidentielle transparente, crédible et inclusive, je voudrais, en ma qualité de protecteur du prestigieux prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, inviter mes concitoyens et particulièrement ceux qui ont en charge le gouvernement du peuple de Cote d’Ivoire de s’inspirer de la philosophie de paix de Félix Houphouët-Boigny afin d’œuvrer à la consolidation de la cohésion sociale et de l’unité nationale, à travers l’instauration d’un dialogue inclusif entre l’Etat, les acteurs politiques et ceux de la société civile ivoirienne", a-t-il posté.

Ce samedi Affi N'Guessan et Henri Konan Bédié ont brillé par leur absence à un dialogue entre les partis politiques et le gouvernement dans le cadre de la préparation de la présidentielle.
Les présidents Bédié du PDCI et celui du FPI, Affi N’Guessan, dont les candidatures ont été retenues, ont appelé avec ceux dont les dossiers ont été recalés, dont ils sont solidaires, à un boycott de cette présidentielle.
Ils demandent entre autres le retrait de la candidature "anticonstitutionnelle" du candidat du RDHP qui brigue un troisième mandat, la reforme de la Commission électorale et la dissolution du Conseil constitutionnel et le report de l’élection.
Une élection dont Alassane Ouattara a dit qu’elle "aura bel et bien lieu le 31 octobre" prochain.

 

Alain TRA BI

Alain TRA BI

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome