Présidentielle 2020

Retrait des cartes électeurs : Pas d’engouement dans les bureaux de votes


26/10/2020
Retrait des cartes électeurs : Pas d’engouement dans les bureaux de votes
Les électeurs sont de moins en moins dans les centres de retrait des cartes.

Depuis le 20 septembre 2020, l’opposition ivoirienne a déclaré une désobéissance civile contre le pouvoir exécutif ivoirien. C’est ce lundi 26 octobre 2020 que s’achève la campagne de retrait des cartes d’électeurs, alors que le premier tour de la présidentielle est prévu le samedi 31 octobre prochain. Près de 7,5 millions citoyens sont enregistrés sur les listes électorales. Un chiffre record. Mais depuis l’appel à la désobéissance civile et au boycott actif lancé par l’opposition et les violences qui ont notamment fait seize morts à Dabou, le retrait des cartes a connu un ralentissement dans certaines zones du pays. Ce qui pourrait jouer sur le taux de participation au scrutin.

Au mois de septembre, le porte-parole de la Commission électorale indépendante (Cei), Emile Ebrottié, se félicitait d’une augmentation de 13% du nombre d’électeurs inscrits sur les listes. Mais depuis le mot d’ordre de boycott actif de l’opposition, et les événements violents et parfois meurtriers des dernières semaines, l’engouement se fait moins sentir.

Pour la CEI, ce ralentissement reste marginal et circonscrit aux zones considérées comme sensibles. Elle a prolongé la date limite de retrait des cartes, puis centralisé leur distribution désormais sur quelques lieux plus sécurisés, comme les gendarmeries et les postes de police.

Parfait KOFFI

Parfait KOFFI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome