Côte d'Ivoire

Présidentielle 2020 : La mission conjointe EISA-Centre Carter déploie ses observateurs sur le territoire national


28/10/2020
Présidentielle 2020 : La mission conjointe EISA-Centre Carter déploie ses observateurs sur le territoire national

La mission internationale conjointe d’observation électorale (MIOE) de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et du Centre Carter a procédé, ce mercredi 28 octobre 2020, au déploiement de ses observateurs de court terme (OCT) dans le cadre de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

Présente en Côte d’Ivoire depuis le mois d’août 2020, la Mission internationale conjointe d’observation électorale (MIOE) de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et du Centre Carter, à l’issue d’une cérémonie qui a eu lieu, ce mercredi 28 octobre 2020, à l’hôtel Pullman, au Plateau, a procédé au déploiement de ses observateurs de court terme (OCT), au nombre de 35, dans le cadre de la présidentielle du samedi 31 octobre 2020, en Côte d’Ivoire.

Ces observateurs de court terme (OCT) déployés ce jour sont venus de plusieurs pour renforcer le dispositif de 12 observateurs internationaux de long terme (OLT) déployés depuis le 25 août en 6 équipes dans tout le pays.

Dirigée par le chef de Mission, Stephen Kalonzo Musyoka, ancien Vice-président du Kenya, la mission est coordonnée par une équipe cadre de l’EISA et du Centre Carter basée à Abidjan. Elle est conduite par MM.Valdiodio Ndiaye et Tommaso Caprioglio.

Les observateurs court terme (OCT) de la Mission conjointe d’observation électorale (MIOE) suivront les derniers jours de la campagne électorale, la sensibilisation des électeurs, les derniers préparatifs logistiques, le déroulement du scrutin, le dépouillement, la transmission et la compilation des résultats dans les démembrements de la commission électorale indépendante (CEI).

« L’observateur n’est pas là pour dire qui a tort ou qui a raison. On n’est pas là pour certifier un processus électoral. On est là pour observer. La mission va produire une déclaration préliminaire après la tenue du scrutin. Parce qu’on est invité justement pour donner notre avis technique, j’insiste technique et pas politique, sur certaines phases du processus électoral. C’est pour cela qu’il est très bien d’avoir une mission de longue durée qui a pu analyser toutes les étapes du processus, y compris la phase de dépôt de dossier de candidature, la phase du contentieux auprès du Conseil constitutionnel, la phase concernant les décisions des parrainages toujours au sein du Conseil constitutionnel et la décision du 14 septembre. Tout cela fait partie de notre analyse. On a une méthodologie qu’on doit suivre. Venez nous écouter le 2 novembre quand on va faire notre déclaration, ici, à l’hôtel Pullman », a dit Tommaso Caprioglio, directeur adjoint de la Mission internationale conjointe d’observation électorale MIOE EISA/ Centre Carter.

Denis Kazadi Kadina est le chef de mission et directeur exécutif de EISA, et Valdiodio Ndiaye, le directeur résident.

La MIOE est la seule mission d’observation électorale internationale long terme déployée en Côte d’Ivoire.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome