Employabilité en Côte d’Ivoire : Gnamien Konan tacle le régime de Ouattara


27/11/2020
Employabilité en Côte d’Ivoire : Gnamien Konan tacle le régime de Ouattara
Ph:DR

Gnamien Konan, s’est récemment prononcé sur la question de l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ancien ministre n’a pas dérogé à sa règle de lancer des piques au régime de Ouattara.

Se prononçant sur la question des « réalisations » du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), durant ses précédents mandats, Gnamien Konan, a tiré à boulet rouge sur le régime de Ouattara. Pour l’ancien ministre, ce mot « réalisation » qui a été entendu ici et là et vanté pendant la période électorale en Côte d’Ivoire, n’a été qu’un leurre du régime. Et surtout, au niveau de l’employabilité, selon lui.

En clair, selon le président de la Nouvelle Côte d’Ivoire (NCI), les chiffres officiels des emplois déclarés par le gouvernement ivoirien, sont loin de la réalité. « Chiffres officiels emploi déclarés : l’effectif des salariés est de 1.100.467 fin septembre 2020 en Côte d’Ivoire. Fonction publique : 241.196 contre 859.271 au privé. Où sont passés les 2. 000.000 créés depuis 2015 ? », s’est offusqué l’ancien allié de Ouattara.

Mieux, pour le candidat à la présidentielle du 31 octobre dernier, le président Ouattara et ses alliés n’ont pas à se vanter de leurs réalisations pour réclamer un autre mandat. Un 3e mandat. Car, pour lui, c’est avec des chiffres « faux » que le RHDP trompe la vigilance des uns et les autres. « Ce n’est pas 3 mandats qu’il vous faut. C’est 10 ! », a-t-il lancé sur son compte Twitter, ce vendredi 27 novembre 2020.

On se souvient encore que le 27 juin 2019, le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mamadou Touré, avait annoncé la création de plus de 2 millions d’emplois entre 2011 et 2016. « Les réformes, politiques et programmes initiés par l’Etat de Côte d’Ivoire ont contribué à créer, entre 2011 et 2016, selon les enquêtes emplois, 2 623 655 emplois », avait-il déclaré.

 C’est dire que l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et la Recherche Scientifique, ne pardonne toujours pas au chef de l’Etat ivoirien, son nouveau mandat. Ou du moins, sa gouvernance qu’il juge « d’incompétente et antidémocratique ».

« L’école est en ruine. Le nombre de pauvre augmente. Le rattrapage divise chaque jour les ivoiriens. On continue de mourir pour des élections. Les droits et les libertés sont bafoués. 32,2 Millions d’ha de terre fertile gorgée d’or. Avons-nous un Président ou un geôlier? », s’est encore indigné ce cadre de l’opposition.

 

Arsène L.

Arsène L.

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome