Diffamation : Alassane Ouattara perd face à La Lettre du Continent


08/01/2021
Diffamation : Alassane Ouattara perd face à La Lettre du Continent
Alassane Ouattara n'a pas eu raison du bihebdomadaire La Lettre du Continent qui est devenu Africa Intelligence.

Après trois ans qu’a duré le procès entre le président Alassane Ouattara et Le bihebdomadaire La Lettre du Continent, la décision est tombée et connue depuis peu. Les avocats du Président Alassane Ouattara ont produit un communiqué, dont Linfodrome vous donne l’intégralité, pour faire savoir la décision de la justice. Une affaire de fonds souverain de 520 millions d'euros dont aurait profité le chef de l'État, est à l’origine de ce procès.

Paris le 8 janvier 2021

Communiqué des avocats du Président Alassane Ouattara

La décision de la 17eme Chambre correctionnelle de Paris rendue le 7 janvier 2021 a fait l’objet de commentaires.

Le tribunal a jugé que les propos publiés par la Lettre du Continent en 2017 étaient diffamatoires à l’encontre du Président Alassane Ouattara, ce qui était notre demande, ce qui nous avions plaidés.

Le tribunal a jugé que les propos de la Lettre du Continent ne dépassaient pas les limites admissibles de la liberté d’expression.

Enfin, contrairement au souhait de la Lettre du Continent, le tribunal a rejeté sa demande de condamnation du Président Ouattara pour procédure abusive, estimant que ce dernier avait été légitime à porter son action devant la justice.

Signé de Jean Paul BENOIT et de Pierre Emmanuel BLARD

 

NB : Le titre et le chapeau sont de la rédaction

Alain Zadi

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome