Réconciliation nationale : Issiaka Diaby (Cvci) appelle les victimes des crises à se mobiliser pour soutenir les actions du ministre KKB


11/01/2021
Réconciliation nationale : Issiaka Diaby (Cvci) appelle les victimes des crises à se mobiliser pour soutenir les actions du ministre KKB
Issiaka Diaby a annoncé des possibles rencontres dans les jours à venir avec le ministre en charge de la réconciliation nationale.

Dimanche 10 janvier 2021 à la Mairie de Yopougon, Issiaka Diaby, président du Collectif des victimes de Côte d’Ivoire (Cvci), les a appelées à se mobiliser pour soutenir les actions du ministre en charge de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin dit KKB. Il a fait cette exhortation à l’occasion d’un compte rendu de sa rencontre tenue le jeudi 07 janvier 2021 avec le Premier ministre Hamed Bakayoko.

Issiaka Diaby a invité toutes les victimes des crises ivoiriennes, quelles qu’elles soient, à s’engager pour appuyer les actions en faveur de la réconciliation nationale initiées par Kouadio Konan Bertin dit KKB. C’était le dimanche 10 janvier 2021 à la mairie de Yopougon, au cours d’un compte rendu de sa récente rencontre avec le Premier ministre Hamed Bakayoko qu’il a remercié pour sa disponibilité.

 

Issiaka Diaby a aussi remercié le chef de l’Etat Alassane Ouattara, pour son implication dans le processus de réconciliation. « J’appelle les victimes à la mobilisation. J’appelle les victimes à adhérer aux actions du ministre KKB. Agir ainsi, c’est démontrer qu’en dépit de tout ce que nous avons subi, les victimes sont prêtes en Côte d’Ivoire à aller à la réconciliation en pardonnant à leurs bourreaux, mais sous conditions », a déclaré le président du Cvci.

 

Issiaka Diaby a également émis des réserves. « On veut aller à la réconciliation, agir pour la réconciliation, se mettre au cœur du processus de la réconciliation, mais sous réserve du respect strict de nos droits fondamentaux et de la préservation de notre dignité. Ça ce sont des questions qui ne sont pas négociables », a-t-il prévenu.

 

Issiaka Diaby a indiqué que le Cvci a initié une politique de promotion d’une nouvelle génération non-violente de politiciens en Côte d’Ivoire, pour éviter d’autres violences dans le pays. Selon lui, le ministre KKB est un exemple à suivre et à promouvoir parce qu’il incarne cette génération non-violente. « On va se mobiliser pour lutter contre tous les acteurs de violences en Côte d’Ivoire, tous ceux qui sèment les gênes de la haine ethnique, tribale et religieuse. Tous ceux qui vont agir pour fracturer le tissu social en Côte d’Ivoire seront nos cibles dans nos engagements dans ce nouveau processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale. Si on veut aller à la réconciliation, il faut l’équité et l’égalité de tous les Ivoiriens devant la justice », a dit le président du Cvci.

Eddy BIBI

Eddy BIBI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome