Simone Gbagbo avoue « l’opposition n’a pas atteint l’objectif espéré, même si, il n’est pas encore terminé l'échec du combat contre le pouvoir »


21/01/2021
Simone Gbagbo avoue « l’opposition n’a pas atteint l’objectif espéré, même si, il n’est pas encore terminé l'échec du combat contre le pouvoir »
Simone Ehivet Gbagbo en présence de la population du Sud Comoé.

Ce jeudi 21 janvier 2021, la visite des populations venues du Sud-Comoé, à l’ex première dame Simone Ehivet Gbagbo une région dont elle est d’ailleurs originaire.

Ce fut l’occasion pour l’ancienne Première Dame d’épiloguer sur la situation socio-politique actuelle de notre pays. Elle a révélé l’existence des tiraillements entre deux blocs au sein de la Direction de son parti concernant les candidatures au scrutin prévu le 06 mars 2021.

« D’un côté, il y a ceux qui disent, tel que la situation se présente, on ne doit pas aller aux élections. Je leur donne raison. Moi-même, je ne vais pas aux élections (...) De l’autre côté, ceux qui disent au bout de tout ce qu’on a vécu, il y a un minimum qui doit être assuré. Allons aux élections pour prendre le peu ; A ceux-là, je leur donne raison... Je comprends leur raisonnement... Mais j’ai fait un choix, chacun fait son choix en fonction de ses analyses, ses espoirs, ses objectifs, mais il faut le faire de façon sereine », a préconisé l’ancienne députée de la commune d’Abobo.

Selon Simone Gbagbo, la Côte d’Ivoire est traversée par les tiraillements où, les solutions ne sont pas justes, tout en invitant tous à la discussion, dit-elle, pour arrêter une décision considérée comme le moindre mal. L’épouse de Laurent Gbagbo, avoue que l’opposition ivoirienne n’a pas atteint l’objectif espéré, même si, il n’est pas encore terminé. « Le combat qu’on est en train de mener n’a pas atteint ses objectifs, donc ce combat n’est pas terminé », a-t-elle déclaré. Ensuite , elle ajoute.

« Comment il doit se poursuivre, je n’ai pas la solution, mais la réflexion doit continuer à ce niveau... Il y a quelque fois du désespoir. On est tous au questionnement. Celui qui dit que chez lui c’est la sérénité totale, qu’il me montre le remède... On doit rester debout et continuer d’assumer nos pensées et positions. Je conseille le calme intérieur qui n’est pas un acquis, mais quelque chose qui se cultive », a-t-elle martelé.

Également dans le même son de cloche, elle a évoqué quant au retour de son époux au pays, objet des discussions entamées avec le pouvoir ces dernières semaines, Simone Gbagbo dit n’avoir aucune crainte même si, elle ignore pour l’heure la date et les circonstances de la possibilité du retour au pays de Laurent Gbagbo.

« On est condamné à aller jusqu'à la victoire car l'objectif final est le salut pour notre Nation. La vision que nous avons, c'est une Nation où la vie est respectée, une Nation où les lois sont respectées, une Nation où la guerre n'existe pas. Que ses enfants de la nation vivent dans la paix. C'est le rêve. Quel que soit le parti, le rêve doit rester le même. C'est un rêve qui est commun aux ivoiriens », a-t-elle conclu.

Parfait KOFFI

Parfait KOFFI

|

  • SOURCE: Linfodrome

Videodrome