Burkina Faso : 24 personnes tuées dans l'attaque d'une église dans la région Sahel


18/02/2020
Burkina Faso : 24 personnes tuées dans l'attaque d'une église dans la région Sahel
Depuis fin 2015, les attaques jihadistes au Burkina ont fait plus de 700 morts. (Ph:DR)

Les attaques meurtrières se multiplient au Burkina Faso. Cette fois-ci c'est une église qui a fait les frais de ces attaques, occasionnant 24 morts et 18 blessés, a annoncé l'AFP.

Au moins 24 personnes, dont le pasteur ont été tuées et 18 blessées lors de l'attaque d'une église dimanche dans le nord du Burkina Faso, a annoncé lundi le gouverneur de la région Sahel, le colonel Salfo Kaboré. Dans la journée de dimanche, "un groupe armé terroriste" a fait irruption dans le village et "attaqué les populations de la localité après les avoir bien identifiées et séparées des non-résidents", a écrit le colonel Kaboré, dans un communiqué transmis à l'AFP.

Cette nouvelle attaque intervient, alors que près d'une vingtaine de civils avaient été tués dans une attaque jihadiste dans le nord du pays début février. Le 10 février, un groupe armé avait fait irruption dans la ville de Sebba, capitale de la province, avant d'enlever sept personnes au domicile d'un pasteur. Trois jours plus tard, cinq de ces personnes, dont le pasteur, étaient retrouvées mortes, les deux autres, des femmes, étant saines et sauves, selon le gouverneur de région.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina Faso depuis le début des attaques, il y a quatre ans.

Depuis fin 2015, les attaques jihadistes au Burkina ont fait plus de 700 morts, selon un décompte de l'AFP, et plus de 600 000 déplacés internes et réfugiés, d'après les Nations unies.

I.B.

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2