Visite du président de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire: Plus qu'un séjour ordinaire

Voici les vraies raisons de sa venue
Le président de la Banque mondiale Dr. Kim Yong Jim
Dr. Kim Yong Jim, président de la Banque mondiale depuis juillet dernier, sera en Afrique du 4 au 6 septembre 2012. La Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud sont les deux pays qui accueilleront cette sommité de la communauté internationale financière.

Si pour l'Afrique du Sud recevoir le président de la Banque mondiale (Bm) est un fait attendu parce que grande puissance du continent africain, pour la Côte d'Ivoire ce séjour est un fait marquant vu que le pays est classé parmi les Pays pauvres et très endettés (Ppte) depuis le 26 juin 2012. En outre, la Côte d'Ivoire fait face à une série d'attaques armées depuis quelques semaines à Abidjan comme à l'intérieur du pays. Ce, après une crise post-électorale assez sévère. Très alerte sur les questions de sécurité, la Banque mondiale a pourtant décidé d'organiser l'arrivée de son président en Côte d'Ivoire. Un engagement qui édifie sur la bonne volonté de l'institution vis-à-vis du gouvernement ivoirien.

Le communiqué de presse de la Banque mondiale annonçant officiellement l'arrivée du Dr. Kim Yong Jim nous éclaire sur ce choix. Il mentionne, en effet, que la structure financière considère la Côte d'Ivoire comme « important moteur économique de l’Afrique de l’Ouest”. Aussi, dans le cadre de son séjour africain, Dr. Kim Yong Jim, qui sera accompagné de Makhtar Diop (vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique), évoquera avec les dirigeants sud-africains et ivoiriens, a-t-on appris, les questions d'intégration régionale pour assurer l’avenir de l’Afrique. En Côte d'Ivoire, en plus des gouvernants qu'il rencontrera, les femmes occupant des postes de responsabilité, les jeunes chômeurs - il n'y a pas moins de quatre millions de jeunes sans emploi en Côte d'Ivoire - et les anciens soldats seront visités.

Pour le président de la Banque mondiale, la Côte d'Ivoire est un pays qui compte parce qu'il peut faciliter le développement de ses “voisins”. Selon lui, «les efforts de paix et de réconciliation entrepris par la Côte d’Ivoire sont des éléments importants pour jeter les bases d’un développement durable sur le territoire ivoirien et dans les pays voisins”. Pendant son séjour ivoirien, il est prévu que le président de la Bm observe personnellement le nouveau dynamisme du secteur privé en visitant un parc industriel pour petites et moyennes entreprises agro-industrielles. La Côte d’Ivoire est vue par l'institution comme un pays qui stimule la production alimentaire dans une région de plus en plus touchée par la faim et la hausse des prix des produits alimentaires. “L’agriculture a un impact considérable sur le développement et joue un rôle important dans la lutte contre la pauvreté et la faim, tout en favorisant la création d’emplois et en attirant des investissements privés”, fait noter le communiqué. La Banque mondiale considère aussi que la Côte d'Ivoire, peuplée de 22 millions d’habitants, possède la deuxième plus grande économie d’Afrique de l’Ouest. Les investissements actuels du Groupe de la Banque mondiale dans les programmes de développement du pays sont estimés à environ un milliard de dollars, environ 550 000 000 000 francs Cfa.

Hermance K-N

Hermance K.N

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte