Transition agroécologique en Côte d’Ivoire: Plus de 2500 producteurs impactés


20/09/2019
Transition agroécologique en Côte d’Ivoire: Plus de 2500 producteurs impactés
Kobenan Kouassi Adjoumani s’est félicité de la mise en œuvre de ce projet

Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’agriculture et du développement rural (Minader) a procédé ce vendredi 20 septembre 2019, au Plateau, au lancement du Projet d’appui à la transition agroécologique en Afrique de l’ouest (Patae) pour la Côte d’Ivoire.

«La Transition agroécologique constitue une thématique d’actualité au regard des nouveaux défis du secteur agricole liés au changement climatique avec ses effets néfastes sur l’agriculture africaine dont nos économies. En permettant à la Côte d’Ivoire d’être éligible à ce programme, c’est votre contribution au développement d’une agriculture ivoirienne, cohérente avec la vision stratégique du Programme national d’investissement agricole de deuxième génération (PNIA 2)» , a souligné le ministre Kebenan Adjoumani. Pour qui, il est important que le Minader s’associe à sa mise en œuvre pour le bien-être  des braves acteurs du monde agricole.

Aussi, le ministre Kobenan a-t-il indiqué que Patae vise à favoriser l’émergence, l’adoption et la diffusion de pratiques agricoles écologiquement intensives dans les exploitations familiales. Il devrait contribuer à renforcer le cadre de gestion des exploitations agricoles. C’est un signal d’optimisation de l’espace de production, de l’itinéraire technique et surtout de la rentabilité des exploitations à l’effet d’améliorer le revenu et de préserver l’environnement.
Mieux, sa mise en œuvre en Côte d’Ivoire va impacter les acteurs de la filière Cacao, de la filière maraîchère et de la pisciculture, notamment pour l’adoption des innovations dans leur pratique quotidienne. «En somme, c’est plus de 2500 producteurs que la mise en œuvre des différents projets va impacter dans les régions du Bélier, des Grands Ponts et de la Marahoué. C’est environ 580 000 000 FCfa pour le développement des innovations à la transition agroécologique dans ces régions», a-t-il fait savoir.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2