Agriculture durable : Des produits financiers destinés aux populations rurales


18/02/2020
Agriculture durable : Des produits financiers destinés aux populations rurales
L’Unacoopec et Solidaridad signent une convention pour favoriser l’agriculture durable.

Pour relever le défi du développement durable de l’agriculture en Côte d’Ivoire, Solidaridad ouest africa, une organisation de la société civile, œuvrant pour le développement de la chaine de valeurs durables et inclusif des secteurs cacao et palmier à huile, a signé une convention avec l’Unacoopec le lundi 17 février 2020 à Abidjan-Cocody. Objectif, proposer des produits financiers innovants adaptés aux associations villageoises d’épargne, de crédits et aux organisations professionnelles agricoles des secteurs cacao et palmier à huile.

Selon Ahmadou Cissé, représentant pays Solidaridad Afrique de l’Ouest, cette convention devrait permettre à terme à ces petites et moyennes entreprises, d’avoir accès à des financements allant de l’ordre d’un million à 1 milliard de F cfa. Au-delà de l’aspect financier, Ahmadou Cissé, a indiqué que son organisation apportera l’appui technique et le soutien institutionnel à ces organisations agricoles. Et ce, dans le but de promouvoir l’inclusion des jeunes et des femmes dans ce secteur.

« Il s’agit pour nous de les lier aujourd’hui à une microfinance qui est la Coopec. Ce partenariat vise à soutenir les Pme avec lesquelles nous travaillons dans le cadre de notre programme de durabilité du cacao et de l’huile de palme. Cette activité fait partie du plan de développement qu’on a mis en place pour ces Pme et associations. Des financements qui partent de 5 à 10 millions, de 10 à 20 millions et qui vont jusqu’à 1 milliard de FCFA. L’enveloppe globale est de 10 milliards.», a précisé Ahmadou Cissé.

Issiaka Savané, administrateur Unacoopec, s’est quant à lui appesanti sur le public cible concerné par ce programme. Sont concernés par ce programme, les populations vulnérables vivant dans zones rurales. « Cette convention concerne les femmes qui vivent modestement dans les villages en Côte d’Ivoire. Nous voulons les accompagner sur les projets structurants. Il s’agira pour nous d’identifier le besoin réel de ces femmes et dans quelle mesure on pourrait les accompagner. Un des pans, c’est l’autonomisation économique des femmes. C’est à ce niveau que nous intervenons.», a dit Issiaka Savané. Ajoutant que sa structure s’engage à financer les projets de grandes envergures.

« Ces femmes ont une capacité d’épargne qui va de 1 à 2 millions de Fcfa. Il s’agira pour nous de recenser dans chaque localité les besoins de ces femmes et de financer leurs projets. Elles auront besoin d’être accompagné dans l’achat de tricycles, des engrais... Ce qui est sûre quel que soit le besoin, la Coopec est prêt à le financer.», a martelé l’administrateur de la Coopec.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2