Compétitivité et rentabilité des entreprises: De nouvelles solutions informatiques proposées


25/05/2013
Les membres de la Chambre de commerce et d'industrie et les chefs d'entreprise ont suivi avec intérêt, les explications de M. Sié Kambou.
A partir du 08 avril 2014, les logiciels Windows XP et Office 2003 ne recevront plus de mises à jour qui leur permettaient de protéger l'ordinateur contre les virus dangereux, les logiciels espions et autres logiciels malveillants susceptibles de voler les informations personnelles.

C'est pour informer et attirer l'attention des entreprises sur les risques liés à cette situation que Microsoft Afrique de l'ouest et du centre a organisé, le mercredi 22 mai dernier, en collaboration avec la Chambre de commerce et d'industrie de Côte d'Ivoire, une rencontre professionnelle au Plateau.

Ce fut l'occasion d'expliquer aux entreprises, les implications de cet arrêt de prise en charge de cette version de Windows, qui pourraient créer des désagréments, notamment la perte de données, l'exposition aux pirates informatiques etc. M. Sié Kambou qui a entretenu l'auditoire, a révélé que plus de 70 % des entreprises utilisent encore ce logiciel aujourd'hui dépassé. « C'est l'heure du changement. C'est maintenant qu'il faut faire la migration vers les nouveaux logiciels pour être à l'abri des hackers », a-t-il conseillé aux entreprises.

Au dire de M. Sié Kambou, la technologie évolue mais la migration au Windows 7 puis au Windows 8 doit être progressive. Il s'agit pour le conférencier, d'un enjeu essentiel pour les entreprises qui doivent assurer la continuité de leur service et préserver la confidentialité et la sécurité de leurs données. Faut-il le rappeler, la cybercriminalité a un impact négatif sur le chiffre d'affaires des entreprises dont le système informatique est piraté.

Franck SOUHONE

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Franck Souhoné

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome