Grève des enseignants: Affrontement élèves-populations

Des policiers attaqués au caillou : Des blessés
Des policiers ont passé un sale quart d'heure

Les jours passent et se ressemblent à Abidjan où les élèves, déterminés à soutenir leurs enseignants en grève, sillonnent les établissements secondaires et des écoles supérieures, pour déloger leurs camarades.

 

Après la folle journée du lundi 4 mars 2019, où des élèves et étudiants ont été violemment délogés à la machette à Koumassi et Marcory, celle d’hier mardi 5 mars 2019 a connu une ambiance aussi électrique dans les deux grandes communes de la métropole ivoirienne.

À Abobo, une horde de jeunes gens dont une moitié habillée en tenue d’élève, a débarqué au quartier Kennedy, au collège Elali. Lorsque ces émeutiers ont commencé à charger les collégiens, une partie de la population s’est dressée contre cette violence. Ladite population s’est montrée solidaire des collégiens de Kennedy. Aussi, elle a riposté à la charge des émeutiers, par des bouts de bois ou des cailloux. Cette bagarre rangée a été ponctuée de courses-poursuites. Des témoins ont évoqué au moins deux blessés. Au Dokoui, si le calme est revenu, il faut reconnaître que la veille, le lundi 4 mars, une vive tension régnait aux bords des établissements où des élèves étaient allés déloger leurs camarades.

À Yopougon, des policiers, commis à la surveillance d’établissements secondaires, ont été pris à partie par des élèves armés de cailloux, au quartier Toit Rouge. Les fonctionnaires de Police ont effectué un repli stratégique. Malheureusement, deux d’entre eux ont été victimes de la pluie de cailloux qui s’est abattue sur eux, selon nos sources.

Rappelons que depuis plus de six semaines, des enseignants observent un arrêt de travail pour réclamer de meilleures conditions de travail.

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte