Guiglo : De dangereux animateurs de la pègre arrêtés


12/04/2019
Guiglo : De dangereux animateurs de la pègre arrêtés

Les criminels continuent de faire parler d'eux dans l'Ouest. Le samedi 6 avril 2019, ils ont frappé sur l'axe Guiglo-Zagné, non loin de l'usine Thanry.

Ce jour-là, à en croire nos sources, il est environ 17 h, lorsque Goh Lexian Ambroise, saigneur dans une plantation d'hévéa, s'emploie après le boulot, à rentrer tranquillement chez lui, au quartier Thanry à Guiglo.

Mais en chemin, il est subitement tenu en respect par deux quidams. L'un de ces bandits est armé d'un couteau, quand le second, lui, tient fermement un gourdin. Estimant avoir le contrôle de la situation, les gangsters exigent du saigneur, son argent et son téléphone-portable. Exigence à laquelle Goh Lexian oppose une fin de non-recevoir.

Irrité par une telle audace, l'un des bandits fait valoir son gourdin dont il porte un violent coup à la tête de la victime. Étourdi, Goh Lexian Ambroise s'écroule. Les malfrats profitent de cette situation, pour lui arracher son téléphone-portable, sa montre et quelques billets de banque en sa possession.

Mais faisant montre de courage, le saigneur se relève brusquement et frappe violemment la main du bandit qui le fouillait encore. Le gourdin de celui-ci se retrouve alors au sol. Face au courage surprenant de l'homme à qui ils ont affaire, les malfrats préfèrent plutôt prendre la fuite.

Le saigneur, lui, saute alors dans un taxi et fonce à la police où il explique tout avec force détails sur la description physique de ses agresseurs. Le commissaire Binaté Ladji, chef du service du commissariat de police de Guiglo, initie immédiatement une enquête.

Ses hommes se montrent efficaces. Car, les moments d'après, ils mettent la main sur un individu que la victime dit reconnaître formellement au nombre des deux bandits. Il s'agit de Sylla W., un gaillard et bon à rien âgé de 37 ans. Ce dernier ne réfute pas les accusations. Mieux, il « balance » son complice, en la personne de Nanan I., un Burkinabé de 40 ans. Il ajoute que chaque fois après leurs attaques, c'est chez celui-là que le butin est gardé et partagé par la suite.

Sous la conduite de Sylla W, les flics effectuent une descente au domicile du second mis en cause. A leur vue, Nanan I. tente de s'échapper en escaladant une clôture, tel un jeune athlète plein d'espoir. Mais une arme pointée dans sa direction et une sommation à l'appui, finissent par refroidir ses ambitions de s'enfuir. Il est donc aisément cueilli comme un fruit mûr.

La perquisition de sa piaule laisse découvrir des éléments compromettants. Outre de la drogue, il y a des téléphones-portables, des portefeuilles, des documents administratifs ... Sur la provenance de ces biens, le malfaiteur présumé les reconnaît comme issus des attaques perpétrées sur leurs victimes.

A la suite de cette arrestation, le commissaire Binaté Ladji se veut rassurant : « Que les bandits se détrompent. Nous allons toujours les traquer jusqu'à leur dernier retranchement, et les mettre à la disposition de la justice ».

Les populations sont heureuses d'entendre ce discours. Seulement voilà, la capacité de mobilité de ces braves agents est sérieusement mise à mal. Car, leur véhicule de patrouille et d'intervention est une guimbarde vieille de 19 ans, qu'il faut chaque fois pousser avant qu'elle ne démarre. Les autorités compétentes ont dû, elles-mêmes, comprendre tout le sens de cette interpellation.

 

Chancelle GOUDALET (Correspondant régional)

Chancelle GOUDALET

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte