Abengourou : Le présumé assassin du chauffeur, lors du braquage d’août dernier, arrêté


10/10/2019
Abengourou : Le présumé assassin du chauffeur, lors du braquage d’août dernier, arrêté
Le présumé tueur arrêté

Les éléments de la brigade anticriminelle (Bac) d’Abengourou viennent de mettre le grappin sur un dangereux braqueur. Au mois d’août dernier, lors d’une attaque dans la capitale de l’Indénié, ce bandit avait en effet tiré et tué à bout portant un chauffeur d’une trentaine d’années.

Dans une publication sur Linfodrome, le 22 août dernier, nous relations la trame d’un braquage sanglant enregistré ce même jour à Abengourou au sein d’un magasin de vente de produits phytosanitaires. De fait, pour rappel, ce jour-là, deux malfaiteurs s’étaient introduits dans ledit magasin situé au quartier ‘’Agnikro’’ et avaient maitrisé le personnel en place. Cela fait, ils avaient réussi à faire main basse sur une importante somme d’argent avant de prendre la fuite.

Lire aussi cet article : Abengourou : Le braquage vire au drame, un mort, un des bandits appréhendé

A la suite de l’alerte donnée par les victimes de l’attaque, les deux malfaiteurs avaient été pris en chasse par des jeunes jusqu’au quartier ‘’Dioulakro’’. Finalement, l’un des fugitifs fut rattrapé par ses poursuivants quand le second réussissait lui, à se planquer dans les toilettes d’une concession. C’est alors que Traoré Brahima, chauffeur de profession, tentait de le débusquer, qu’il avait été abattu à bout portant par le bandit.

Profitant de la confusion, ce dernier, enfourchant une moto, avait réussi à s’évanouir dans la nature. Les populations, visiblement révoltées par ce crime crapuleux, avaient alors manqué de s’en prendre aux forces de l’ordre qu’elles ont accusées de ne pas avoir réussi à empêcher ce drame.

Véritable baptême de feu pour le commissaire Kouadio Antoine, nouvellement affecté au 2ème arrondissement de la ville d’Abengourou. Plusieurs semaines durant, on pense que l’affaire s’est arrêtée là. Erreur d’appréciation. Car, en réalité, Touré Lanzéni, le Préfet de police d’Abengourou qui était sur le terrain le jour du drame, s’était juré de ne pas laisser impuni ce crime qui s’apparente visiblement à un affront pour lui et ses hommes. Aussi, confie-t-il l’affaire aux éléments de la brigade anticriminelle (Bac) d’Abengourou.

Les fins limiers de la Police judiciaire ouvrent alors une enquête discrète et minutieuse durant laquelle aucune information n’est négligée. Plusieurs jours durant, leurs investigations les conduisent progressivement jusqu’à la ville de Korhogo, au nord du pays. Sur place dans la ‘’Cité du Poro’’, ils localisent le présumé tueur du chauffeur d’Abengourou. Il s’agit d’un certain Sanogo Abou, la trentaine environ. Dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 octobre dernier, les éléments de la Bac ‘’cueillent’’ enfin le fugitif et mettent ainsi fin à sa sinistre cavale. Il est extradé dans la capitale de l’Indénié. Le 10 octobre 2019, il a été déféré au parquet du tribunal de première instance d’Abengourou pour répondre de ses actes. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les forces de sécurité ont réussi un beau coup de filet.

 

Zéphirin NANGO

(Correspondant régional)    

1 | 2

 

Videodrome