Escroquerie : Il paie 2,5 millions de F Cfa pour une ''bouteille magique'' qui attire de l'argent et se fait rouler dans la farine

Un membre de la bande d'escrocs "choppé" par la Police
05/12/2019
Escroquerie : Il paie 2,5 millions de F Cfa pour une ''bouteille magique'' qui attire de l'argent et se fait rouler dans la farine
La police a mis le grappin sur un membre de la bande d'escrocs

 Une bande d'escrocs a réussi à vendre à un naïf commerçant l'illusion d'une bouteille magique qui attire de l'argent. Prix de la fameuse bouteille : 2.5 millions de francs Cfa...

Le mercredi 04 décembre 2019, à Dabou, la bande à '' IDI", un nigérien toujours en fuite, dont fait partie le nommé T.M, 40 ans, ivoirien, coiffeur, a vendu du vent à A.O, lui-même nigérien, commerçant. De sources policières, ces escrocs ont réussi à faire croire à leur victime qu'ils pouvaient lui faire venir de la ville d'Issia une bouteille magique qui attire de l'argent.

Usant d'astuces, il lui ont fait verser des ares jusqu'à atteindre la somme de 2.500.000 FCFA, promettant de lui livrer la bouteille magique.

Après avoir rempli sa part de contrat, on voit AO tout rêveur. Il s'imagine déjà à bord du carrosse qu'il va s'offrir. Sans compter les larges et riches boubous qu'il arborera fièrement à travers les rue de Dabou. Dans quelques temps, ce sera un « babatchè », un « boss » craint et respecté dans la cité. Et, comme une cuillère de miel attire plus de mouches qu'une barrique de vinaigre, les « nanas » afflueront de partout pour lui faire la cour. Ah, cette bouteille à sous ! Et la belle vie…

Malheureusement pour AO, l'attente devient vite intenable. Le retour à la réalité jure d'avec ses rêvasseries. A la vérité, pendant qu'il était dans sa réalité virtuelle, ces escrocs qui ont fini par être ses amis, se sont fondus dans la nature sans lui livrer sa bouteille magique. Gros Jean comme devant, le pauvre AO qui vient de comprendre qu'on ne peux légitimement jouir qu'à la sueur de son front décide de donner une suite judiciaire à cette affaire et part porter une plainte devant le service des enquêtes générales de la Préfecture de Police d'Abidjan.

Les investigations des fins limiers permettent de mettre le grappin sur le nommé T.M à Dabou. Interrogé, ce dernier ne fait pas de difficulté pour reconnaître les faits d'escroquerie et a affirmé qu'il a perçu la somme de 1.400.000f CFA du plaignant. L'enquête se poursuit en vue d'interpeller le chef de la bande et son autre acolyte.

Jonas BAIKEH

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2