Côte d’Ivoire

Ouattara parle de Bédié et Gbagbo, le président du PDCI le défie, l’armée ivoirienne se dévoile


08/08/2019
Ouattara parle de Bédié et Gbagbo, le président du PDCI le défie, l’armée ivoirienne se dévoile

Les grands sujets abordés par le président de la République, Alassane Ouattara, à la veille de la célébration de l’An 59 du pays, la parade de l’armée ivoirienne et la sortie de Bédié polarisent l’attention des médias ivoiriens, ce jeudi 8 août 2019.

« Ouattara cogne Bédié et ménage Gbagbo », barre à sa Une le quotidien L’Inter. Dans sa livraison, le confrère publie l’interview accordée par le chef de l’Etat à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), à la veille de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Interview dans laquelle le président Alassane Ouattara parle de ses relations avec les deux anciens chefs de l’Etat, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. « J’ai eu un problème avec Henri Konan Bédié. Nous nous sommes expliqué et nous avons même formé une alliance. Le fait qu’il décide de sortir de cette alliance, c’est sa décision », a dit le chef de l’Etat, non sans ajouter ce que Bédié lui a fait : « Tout le monde sait ce qu’il m’a fait ».

Et concernant Gbagbo ? Le président Ouattara affirme qu’il n’a jamais eu maille à partir avec l’ex-président en liberté conditionnelle à Bruxelles. « Avec le président Gbagbo, je n’ai jamais eu de problème en réalité. Il y a eu des élections, on sait ce qui s’est passé. Si maintenant Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié (se réconcilient) je sais ce que pense l’un de l’autre, c’est une très bonne chose »

Pour sa part, le confrère Soir Info nous apprend que « Ouattara livre des confidences surprenantes sur ses relations avec Gbagbo et menace ». En fait, ce quotidien n’a fait que reproduire l’interview du chef de l’Etat accordée à la RTI, à la veille de la fête nationale. Interview dans laquelle il évoque ses relations avec les deux anciens présidents.

Autre sujet relayé par la presse ivoirienne, c’est la sortie du président Henri Konan Bédié dans la presse étrangère. Pour Soir Info, il donne la réplique à Alassane Ouattara. « Bédié réplique et lance un gros défie au chef de l’Etat », titre le confrère. Il s’agit de l’entretien accordé à l’Opinion, un média français. Entretien dans lequel le président du PDCI parle de la composition de la nouvelle Commission électorale indépendante. « Nous demandons que l’opposition et la société civile aient le même nombre de représentants en son sein que le pouvoir. Pour l’instant, la majorité des membres de cette commission est nommée par le pouvoir en place. Elle n’est pas indépendante et est aux ordres du régime en place », soutient Bédié qui estime que « Les discussions doivent reprendre ». Et donc « Nous avons cherché un médiateur et avons saisi l’Union Européenne et la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples »

« Bédié prévient : ‘’Le prochain chef de l’Etat aura des difficultés’’ », note pour sa part L’inter. Il s’agit toujours de sa position concernant la CEI. Le président du PDCI espère que « le gouvernement se rendra à la raison pour que les choses se fassent de manière consensuelle. Autrement, les élections seront contestées. » Conséquences ? « Le prochain chef de l’Etat aura des difficultés à gouverner », souligne Bédié.

Autre fait marquant de l’actualité rapportée par la presse : le défilé de l’armée lors de la célébration de l’An 59. « L’armée montre sa puissance », titre Le Patriote. Le confrère fait savoir que « L’armée ivoirienne, en présence du président de la République, son premier chef, a fait montre d’une dextérité qui a marqué tous ceux qui ont fait le déplacement ».

Concernant ce défilé militaire, Le Jours Plus, parle d’« une démonstration de force ». Le confrère rapporte que « L’édition 2019 du défilé militaire a été rehaussée par le défilé avec l’impressionnant échantillon de l’armement des forces ivoiriennes et des invités spéciaux dont les forces armées de la Guinée, du Maroc et les forces françaises ». Et de préciser que « 48 détachements des forces armées nationales de Côte d’Ivoire et des forces amies ont défilé devant le chef de l’Etat et ses invités »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome