Côte d'Ivoire / Gbagbo et Blé Goudé : leur liberté tient à un fil ;Ouattara a véritablement tout bouclé ; qu'on se prépare au pire


14/08/2019
Côte d'Ivoire / Gbagbo et Blé Goudé : leur liberté tient à un fil ;Ouattara a véritablement tout bouclé ; qu'on se prépare au pire
Le sort de Gbagbo et Blé Goudé connu aujourd'hui

La presse ivoirienne ce mercredi 14 août 2019 a abordé différents sujets, outre l'hommage quasi unanime à Dj Arafat. Ce sont entre autres le sort de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ; la recomposition de la Cei et la situation socio-politique selon Essy Amara.

« Tournant décisif pour Gbagbo et Blé Goudé, aujourd'hui », titre le Sursaut. Qui ajoute que la liberté pour ces leaders de la politique ivoirienne ne tient qu'à un fil. En effet, ce 14 août 2019 représente la date limite pour la procureure Fatou Bensouda pour exprimer son intention d'interjeter appel de la décision d'acquittement dont bénéficient Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

La recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) continue de faire couler de l'encre et de la salive. Pour l'Expression, « Ouattara a véritablement tout bouclé ». D'ailleurs, le confrère souligne que la nouvelle loi a été promulguée. « L 'État de Côte d'Ivoire a donné suite à l'arrêt de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples en procédant à la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei). Après son adoption par les députés et les sénateurs, la loi portant recomposition de la Cei a été promulguée par le chef de l'État la veille de la célébration des 59 ans de l'indépendance de la Côte d'Ivoire », a fait observer le quotidien.

L'ancien ministre des affaires étrangères, Essy Amara annonce, pour sa part, une météo socio-politique plutôt mauvaise. Face à des militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), il a fait observer que les temps sont mauvais. « Qu'on se prépare au pire », a-t-il prévenu. Le quotidien indépendant L'Inter barre à sa une : « Essy Amara tout feu, tout flamme ». «Avant de faire observer que « les gens pour rien au monde ne vont laisser le pouvoir ».

Quid de l'hommage à DJ Arafat ? « Ce que DJ Arafat a confié avant sa mort », barre à sa une le quotidien indépendant Soir Info qui consacre plus d'une page à cette actualité. Le confrère a fait savoir qu'un important dispositif sécuritaire est maintenu autour de son domicile. D'autres journaux ont relaté les hommages des « chinois » à leur idole à travers la capitale économique. « Une journée avec les fans d'Arafat DJ », titre l'Expression ; « sa mère dépose une gerbe de fleurs sur le lieu du drame », note Le Patriote.

Jonas BAIKEH

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome