Côte d'Ivoire : Les Ivoiriens jugent les décisions de Ouattara; le cas Amadou Gon fait planer un danger; Mabri va quitter le Rhdp


25/03/2020
Côte d'Ivoire : Les Ivoiriens jugent les décisions de Ouattara; le cas Amadou Gon fait planer un danger; Mabri va quitter le Rhdp
Mabri et l'Udpci vont quitter le Rhdp.

La lutte contre la maladie à coronavirus retient l'attention de l'ensemble des tabloïds ivoiriens ce mercredi 25 mars 2020. Mais, ceux-ci ne se détournent pas de l'actualité politique.

« Couvre-feu ; confinement, interdiction de sortir d'Abidjan : Les Ivoiriens jugent les décisions de Ouattara », titre L'Expression. Sur deux pleines pages, ce journal a recueilli les avis des populations, des leaders politiques et d'opinion qui, dans l'ensemble saluent les mesures prises par le chef de l'État. « C'est bien ce qu'il a fait. Ce discours s'adresse à tout le monde. Comme le conseil national de sécurité avait déjà annoncé les couleurs, la semaine dernière, le président Ouattara n'a fait que des précisions. Il a fait son devoir de président de la République de nous mobiliser tous, parce que cette pandémie ne fait pas de différence entre les partis politiques ou les classes sociales . Je pense qu'il n'y a pas de polémique avec ce genre de discours. Tout le monde adhère », a commenté Essy Amara, un ancien ministre.

« L'Udpci va quitter le Rhdp », souligne pour sa part Le Temps. Ce confrère rapporte les propos de Kroba Arnaud Serge, membre du bureau politique de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (Udpci) qui a animé une conférence de presse le mardi 24 mars 2020, à Cocody. « Nous sommes bel et bien un parti debout, prêt à aller à la présidentielle. N'en déplaise aux oiseaux de mauvais augure qui tentent de faire croire que Dr Mabri est désavoué par la base. (…) Le président Mabri est bel et bien candidat à la présidentielle prochaine pour le compte de l'Udpci », a-t-il soutenu. Avant d'ajouter : « Ne nous cachons pas la face. Après 15 ans d'alliance au sein du Rhdp, nous avons été déçus par le comportement du Rdr. Après recul, nous avons réalisé que nous ne pouvons plus faire chemin avec un allié qui nous traite de tous les noms. L'Udpci va officiellement quitter le Rhdp ».

Parlant de la crise sanitaire liée à la maladie à coronavirus, Soir Info note que « le cas Gon fait planer un danger ». Pour ce quotidien indépendant, le fait, pour le chef du gouvernement de se frotter à une personne porteuse du virus Codiv-19 est une conjoncture dangereuse aussi bien pour lui-même, que pour ses nombreux collaborateurs ainsi que sa famille. « Entre le temps que le Premier ministre Gon Coulibaly a découvert qu'il a été en contact avec une personne positive au coronavirus et sa décision de se mettre en quarantaine, il a certainement dû, dans le cadre de ses activités gouvernementales et même familiales, se frotter à des personnes. Il pourrait s'agir de certains ministres, des chefs de services de la Primature et des membres hauts placés de son cabinet », analyse le confrère.

Toute chose qui fait écrire à Le Temps : « pourquoi l'entourage d'Amadou Gon doit être mis en quarantaine ».

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2